Mardi 2 juin 2020 | Dernière mise à jour 15:20

Berne Quand le coronavirus menace la récolte des signatures

A cause de l'épidémie, le conseiller national Niklaus-Samuel Gugger (EVP/ZH) demande au Conseil fédéral d'étendre les délais de récolte. Il en va des droits démocratiques.

L'évangéliste zuichois Niklaus-Samuel Gugger craint que l'épidémie complique singulièrement la récolte de signatures. Pour l'instant, le Conseil fédéral n'entend pas changer les règles.

L'évangéliste zuichois Niklaus-Samuel Gugger craint que l'épidémie complique singulièrement la récolte de signatures. Pour l'instant, le Conseil fédéral n'entend pas changer les règles. Image: Gaetan Bally/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La propagation du coronavirus a des conséquences insoupçonnées sur la vie politique de ce pays. Lundi, à l'heure des questions, le conseiller national Niklaus-Samuel Gugger (EVP/ZH) s'est inquiété des retombées des mesures prises par la Confédération sur un exercice bien particulier de la démocratie helvétique: la récolte de signatures.

Prolonger les délais ?

Selon lui, l'épidémie «complique la récolte de signatures à l'appui d'initiatives populaires et de référendums». Il craint que les droits démocratiques ne soient plus garantis et demande au Conseil fédéral s'il est prêt à prolonger les délais.

Par d'autres canaux

La Chancellerie fédérale lui rappelle d'abord que les délais de collecte des signatures sont fixés dans la Constitution fédérale et qu'on n'y touche donc pas facilement... Ensuite, si le Conseil fédéral «est conscient que la collecte pour les référendums est difficile compte tenu de la propagation du virus», il estime qu'elle reste faisable dans l'espace public et via d'autres canaux comme l'utilisation de listes sur Internet ou par expédition postale.

«Actuellement garanti»

Selon lui, les droits d'initiative et de référendum sont actuellement garantis, mais la situation est évaluée en permanence et des «ajustements» seront faits, si nécessaires. La question pourrait en effet se poser assez rapidement, si un référendum venait à être lancé contre une loi votée durant cette session de printemps, par exemple contre la rente-pont très contestée par l'UDC.

Eric Felley

Créé: 10.03.2020, 08h31

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.