Lundi 22 janvier 2018 | Dernière mise à jour 04:43

Drame «Le corps de Ueli est déjà à l'hôpital de Katmandou»

Mingma Sherpa avait coorganisé l'expédition d'Ueli Steck à l'Everest. Il va maintenant superviser le rapatriement du corps de l'alpiniste suisse décédé ce dimanche matin.

L'alpiniste Ueli Steck, ici six jours avant le drame, s'est tué sur l'Everest, dimanche 30 avril, vers 10 heures (heure locale).

L'alpiniste Ueli Steck, ici six jours avant le drame, s'est tué sur l'Everest, dimanche 30 avril, vers 10 heures (heure locale). Image: Facebook/Ueli Steck

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dans Blick, Mingma Sherpa qui avait aidé l'alpiniste suisse Ueli Steck à organiser l'expédition dans l'Everest où il a perdu la vie, ce dimanche matin, témoigne.

Chez nos confrères, il avoue ne pas encore tout savoir du dramatique accident dont a été victime le Bernois: «Il était parti seul pour gravir le Nuptse, histoire de continuer à s'acclimater. Il a dû glisser. La dernière fois qu'on l'a vu, Ueli se trouvait à 6600m. Mes équipes l'ont retrouvé à 5600m. Il était déjà mort.»

Il ajoute: «J'ai coordonné les choses depuis le bureau des sauveteurs à Katmandou. L'accident est arrivé tôt le matin. Six personnes de mon équipe étaient sur place. Nous pensons fort à sa famille et à ses amis.»

Les secouristes accompagnent la dépouille de Ueli Steck (AFP)

Mingma Sherpa précise que le corps de Ueli Steck a déjà été rapatrié à Katmandou. Une autopsie sera effectuée dans les heures qui viennent.

Les circonstances exactes de la mort de l'alpiniste ne sont pas encore connues.

(Le Matin)

Créé: 30.04.2017, 16h06


Sondage

YouTube va renforcer la surveillance de ses contenus: est-ce une bonne chose?




S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.