Lundi 25 juin 2018 | Dernière mise à jour 16:53

Justice Corruption au Venezuela: 2 arrestations à Genève

Des traders installés à Genève sont accusés de corruption par la compagnie pétrolière vénézuélienne d'Etat. Le Ministère public genevois a ouvert une procédure pénale.

Une plainte a été déposée le 6 mars.

Une plainte a été déposée le 6 mars. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Plusieurs acteurs suisses du négoce de matières premières font l'objet d'une plainte de la compagnie pétrolière vénézuélienne d'Etat PDVSA au travers d'un trust aux Etats-Unis. Deux personnes auraient été arrêtées à Genève.

La plainte déposée le 6 mars, que l'ats a pu consulter, vise plusieurs dizaines d'entreprises dans le monde. Elle cible en particulier la société panaméenne Helsinge, qui dispose d'une succursale à Genève depuis récemment, pour pillage des ressources de la compagnie publique vénézuélienne et corruption d'employés vénézuéliens. Des données auraient été obtenues et revendues.

Sont notamment considérés comme co-conspirateurs le géant du négoce de matières premières genevois Vitol, Trafigura, établi à Singapour et Genève, et le zougois Glencore. PDVSA affirme que ces sociétés ont contribué à fixer les prix et éliminer la concurrence dans l'achat et la vente de ses produits. La société estime le préjudice à 5,2 milliards de dollars (environ 4,9 milliards de francs).

Procédure ouverte à Genève

Cité mardi par Le Temps, le Ministère public genevois affirme «avoir ouvert une procédure pénale contre certains des animateurs d'une société de trading basée à Genève et soupçonnés de corruption d'agents publics étrangers et blanchiment d'argent». Selon des sources concordantes, deux cadres vénézuéliens d'Helsinge ont été arrêtés à Genève.

Le Temps ajoute que l'un d'entre eux a été relâché. Le quotidien genevois précise aussi que les sociétés visées n'ont pas souhaité s'exprimer sur cette affaire. L'avocat d'Helsinge, Jean-Marc Carnicé, a dit à l'ats que la société «conteste avoir commis une quelconque infraction». Dans Le Temps, il s'étonne de la rapidité de la procédure du Ministère public à Genève. «Les investigations n'en sont qu'à leurs débuts», affirme-t-il également à l'ats. (ats/nxp)

Créé: 13.03.2018, 16h54


Sondage

La victoire d'Erdogan et ses pouvoirs élargis en Turquie vous inquiètent-ils?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.