Dimanche 12 juillet 2020 | Dernière mise à jour 03:01

Pandémie Les tests de dépistage de la Covid-19 seront gratuits dès jeudi

Les personnes qui s'y soumettront, ainsi qu'aux tests sérologiques, ne devront plus débourser un centime. Le Conseil fédéral a décidé mercredi de prendre les coûts à sa charge afin de simplifier les choses.

La Confédération prendra en charge aussi bien les tests permettant de déceler une contamination que les tests sérologiques de détection des anticorps.

La Confédération prendra en charge aussi bien les tests permettant de déceler une contamination que les tests sérologiques de détection des anticorps. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Conseil fédéral à décidé mercredi de prendre à sa charge les tests de dépistage et sérologiques de la Covid-19. Les sept estiment que le recours à un monitorage étroit est nécessaire pour éviter une deuxième vague de l'épidémie et qu'il faut réagir rapidement en cas de hausse du nombre de cas. Il faut aussi empêcher que certaines personnes renoncent à se faire dépister pour éviter de devoir assumer des frais, justifie le gouvernement.

Pression des cantons et du National

Actuellement, il existe une inégalité de traitement. Dans certains cas, les analyses sont prises en charge par les cantons. Dans d'autres, c'est l'assurance maladie obligatoire qui assume les coûts, mais les personnes testées participent aux frais par l'intermédiaire de la franchise et de la quote-part.

Dès jeudi, elles n'auront plus rien à payer. La décision du Conseil fédéral répond à une demande de la task force scientifique de la Confédération. Les cantons et le Conseil national ont aussi fait pression pour une prise en charge uniforme des coûts.

Tests sérologiques aussi

La Confédération prendra en charge aussi bien les tests permettant de déceler une contamination que les tests sérologiques de détection des anticorps. Elle versera aux caisses maladie un forfait de 169 francs pour les premiers et de 113 francs pour les seconds qui ne sont pas encore recommandés par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Les médecins et autres fournisseurs de prestations admis enverront la facture directement aux assureurs. Dès octobre, ils devront rendre des comptes tous les trois mois à l'OFSP sur les remboursements effectués. (ats/Le Matin)

Créé: 24.06.2020, 13h59

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.