Dimanche 15 décembre 2019 | Dernière mise à jour 13:29

Crans-Montana (VS) «Notre patrouilleur était en train de secourir une skieuse»

L'employé des remontées mécaniques, emporté par l'avalanche, laisse derrière lui son épouse et deux enfants en bas âge.

Le groupe, happé par la coulée, était composé de deux employés des remontées mécaniques venus porter secours à une skieuse accompagnée de son mari. Une caméra embarquée a capturé le drame. (Vidéo: DR)


Deux blessés sont sortis de l'hôpital

- Deux blessés, emportés par l’avalanche, ont pu quitter l’hôpital. Le troisième est toujours hospitalisé.

- Pour les besoins de l’enquête, la piste concernée est restée fermée ce mercredi. La Police cantonale a terminé ses relevés sur le terrain et fini de cartographier la zone au moyen d'un drone cet après-midi.

- Par mesure de sécurité, une interdiction totale de vol sur le cône de l’avalanche et ses environs immédiats avait été décrétée. Là aussi, la mesure a été levée. La responsabilité de l'exploitation du domaine skiable a été rendue aux remontées mécaniques, CMA SA.

- 43 appels ont été enregistrés sur la Helpline. Un important travail a été mené pour exclure jusqu'à ce jour d'éventuelles personnes portées disparues.

- Les investigations se poursuivent, notamment par l’audition des personnes dégagées de l’avalanche ainsi que celle de témoins. L’enquête visant à déterminer les causes du drame est placée sous l’autorité du Ministère public.

* Point de la situation à 16h08, mercredi 20 février 2019

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des quatre personnes emportées par la coulée mardi vers 14h15 sur la piste balisée de la Plaine Morte, il était le plus grièvement blessé. Son pronostic vital était engagé. Ce père de 34 ans est décédé durant la nuit à l'Hôpital de Sion. Il était patrouilleur et travaillait pour le compte des remontées mécaniques de Crans-Montana-Aminona (CMA) depuis 2010, confirme Philippe Magistretti, président de CMA. Il laisse derrière lui son épouse et deux enfants en bas âge.

Emporté par sa passion de secouriste

Peu avant le drame, le secouriste français est arrivé sur place en motoneige avec un de ses collègues, appelé pour porter secours à une skieuse, qui s'était fait mal. C'est alors que les deux employés de CMA s'occupaient de cette femme que la coulée s'est décrochée au-dessus d'eux. «Notre patrouilleur était en train de secourir une skieuse, accompagnée de son mari», explique au «Matin» Philippe Magistretti.

Les quatre personnes, qui ont été ensevelies, ne sont autres que les deux patrouilleurs de CMA et ce couple de skieurs. Excepté le décès de l'employé trentenaire communiqué ce mercredi matin par la Police cantonale valaisanne, l'état de santé des trois autres victimes héliportées et hospitalisées n'est pas inquiétant. CMA parle de «blessures mineures».

Journée de deuil jeudi

Avec la mort tragique de l'un des leurs, on comprend mieux l'émotion manifeste du président Magistretti lors du point presse de mardi soir qui a adressé «ses pensées aux employés et à leur famille qui ont été touchés, physiquement et psychologiquement». Une journée de deuil sera observée demain jeudi sur le domaine skiable avec une minute de silence pour se recueillir à 14h23. Dès cet après-midi, les personnes le souhaitant pourront venir déposer un mot ou une attention sur les lieux du drame, aux Violettes.

La société des remontées mécaniques a décidé de débloquer un fonds de soutien en faveur de la famille endeuillée. Pour le reste, en particulier les raisons du départ de cette avalanche, Philippe Magistretti, nous renvoie aux forces de l'ordre et à la procureure Catherine Seppey. A ce stade, la réponse la plus plausible, soutenue par tous les spécialistes de la montagne et tous les experts du manteau neigeux, est unanime: l'imprévisibilité.

evelyne.emeri@lematin.ch

Créé: 20.02.2019, 10h29

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.