Jeudi 19 septembre 2019 | Dernière mise à jour 03:14

Villarvolard (FR) Le crash du planeur restera inexpliqué

Les causes de l'accident d'un planeur survenu le 13 août 2017 demeureront inconnues. Un homme de 42 ans et domicilié à Genève avait perdu la vie.

Le planeur s'était écrasé dans un pâturage.

Le planeur s'était écrasé dans un pâturage. Image: POL FRIB

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

On ne saura jamais ce qui a provoqué l'accident de planeur survenu en août 2017 près de Villarvolard (FR), commune de Corbières. Le drame avait entraîné le décès sur le coup du pilote, un homme âgé de 42 ans et domicilié à Genève.

Le constat émane du Service suisse d'enquête de sécurité (SESE). L'autorité de la Confédération chargée d'élucider les accidents et les incidents dans les transports écrit dans son rapport publié lundi, mais daté du 6 novembre, que les «circonstances de la perte de contrôle n'ont pas pu être déterminées avec certitude.»

«L'accident est dû au fait que le planeur a viré en direction d'une ligne de crête et que, suite à son survol, le contrôle du planeur a été perdu et qu'il est entré en collision avec le sol dans une prairie d'alpage à forte déclivité». A l'instar des circonstances, les raisons du virage vers la crête apparaissent inexpliquées.

Un vol de 1h15

Dans le détail, il apparaît que la durée du vol a atteint 75 minutes. Le pilote a volé près du sol le long de la pente lors des 21 minutes précédant l'accident, s'éloignant presque systématiquement de celle-ci, pour s'en approcher à nouveau avec un angle aigu. Durant les 90 secondes précédant le dernier point de données de paramètres de vol, les valeurs de vitesse indiquée étaient comprises entre 75 et 100 km/h.

Elles étaient ainsi nettement inférieures aux valeurs recommandées, comprises entre 102 et 107 km/h suivant la position des volets, précise le SESE dans son rapport de 18 pages. Le planeur était parti de Montricher (VD) et a été détruit lors de l'impact. Le pilote bénéficiait d'une grande expérience de vol à voile, particulièrement sur le type de planeur en cause le jour de l'accident. Les conditions météorologiques n'ont pas eu d'influence sur le déroulement du drame. (ats/nxp)

Créé: 10.12.2018, 15h37

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Suisse