Vendredi 13 décembre 2019 | Dernière mise à jour 06:36

Concrétisation de l’initiative populaire Le Conseil national combat les crimes pédophiles

Les élus ont décidé de fixer à 12 ans l'âge maximal d'une victime pour que l'imprescriptibilité s'applique. Ils ont refusé de monter la barre à 14 ou 16 ans.

Les débats s'annoncent vifs dans les travées du Parlement

Les débats s'annoncent vifs dans les travées du Parlement Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un enfant de moins de 12 ans, abusé sexuellement par une pédophile, pourra déposer plainte des dizaines d'années plus tard. C'est ce que souhaite le Conseil national qui a adopté ce matin la nouvelle loi sur l'imprescriptibilité des actes d'ordre sexuel ou pornographique commis sur des enfants.

Le vote a été clair. Le Conseil national a approuvé l'objet par 176 voix contre 0 et 9 abstentions. Avant cette unanimité, les parlementaires a affronté sur les limites de la loi. Fallait-il fixer pour l'imprescriptibilité l'âge de la victime à 12 ans, 14 ans ou 16 ans? C'est l'âge le plus bas qui l'a emporté. La majorité a estimé que cela répondait au texte de l'initiative qui voulait protéger les enfants impubères.

L'autre question qui a fait débat est le catalogue des crimes sexuels. Le National a été plus loin que le Conseil fédéral. Il a étendu l’imprescriptibilité aux actes d’ordre sexuel avec des personnes hospitalisées, détenues ou prévenues et à l’abus de la détresse lorsqu'ils ont été commis sur des enfants de moins de 12 ans.

Le texte passe maintenant au Conseil des Etats. Rappelons que l’initiative populaire sur l’imprescriptibilité a été acceptée par les Suisses à 51,95% en novembre 2008.

Créé: 06.03.2012, 09h59

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.