Mardi 16 octobre 2018 | Dernière mise à jour 05:07

Carnet noir Décès du philosophe suisse Hans Saner

Auteur d'une trentaine de livres, le philosophe engagé Hans Saner est décédé mardi à l'âge de 83 ans.

Hans Saner en 2002.

Hans Saner en 2002. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le philosophe suisse Hans Saner est décédé mardi à l'âge de 83 ans, après une longue maladie, annoncent des avis de décès publiés samedi dans la Basler Zeitung et le Tages-Anzeiger. Réputé pour ne jamais mâcher ses mots, il faisait souvent des commentaires politiques.

Hans Saner est né le 3 décembre 1934 à Grosshöchstetten, dans le canton de Berne. Dans les années 1950, il entreprend des études à Bâle après cinq années d'enseignement primaire dans l'Oberland bernois. Il étudie notamment la philosophie, la psychologie et la germanistique, avant de conclure son cursus par une thèse sur Kant.

De 1962 à 1969, il est l'assistant personnel du célèbre philosophe allemand Karl Jaspers (1883-1969). Il a écrit de nombreux essais et publié plus de trente livres. Il vivait à Bâle, où il a enseigné la philosophie des cultures à la Haute école de musique jusqu'en 2008.

«Sclérose helvétique»

«Le diagnostiqueur de la sclérose helvétique» s'exprimait régulièrement sur les questions d'actualité, comme le suicide assisté, l'avortement, le multiculturalisme ou la crise financière. Il s'est également engagé dans plusieurs combats politiques, soutenant notamment, en 2016, l'initiative populaire pour un revenu de base inconditionnel, rejetée par le peuple.

Hans Saner ne demeure pas dans l'abstrait, mais fait le lien entre les pensées existentielles et la vie quotidienne, les dossiers, expliquait le conseiller fédéral Moritz Leuenberger en 2004, à l'occasion des 70 ans du philosophe.

«Il disserte de nos interrogations, parle une langue que nous comprenons, nous ouvre des portes vers de nouveaux chemins que nous pouvons ensuite emprunter et y faire de nouvelles découvertes nous-mêmes», ajoutait le socialiste zurichois, qui soulignait souvent se référer à son oeuvre.

Hans Saner a été plusieurs fois distingué. En 1968, il a reçu le prix Hermann Hesse et, en 2004, le prix de la culture du canton de Soleure. Il a obtenu un doctorat honorifique de l'université de St-Gall en 2006. (ats/nxp)

Créé: 30.12.2017, 04h10

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne