Dimanche 7 juin 2020 | Dernière mise à jour 07:37

Virus Déconfinement coordonné et en trois étapes: les détails

Berne a présenté un calendrier d'assouplissement des mesures jeudi. La première phase de ce plan débutera le 27 avril.

Vidéo: Un déconfinement coordonné et en trois étapes

Galerie photo

La Suisse face au coronavirus

La Suisse face au coronavirus La pandémie met le territoire helvétique au pas. Ecoles fermées, confinement, réorganisation des soins: chronologie d'une guerre d'un nouveau genre.

La CDS salue l'assouplissement des mesures par étape

Les mesures du Conseil fédéral contre la propagation du coronavirus et pour la protection des personnes particulièrement vulnérables font effet. La Conférence des directeurs cantonaux de la santé (CDS) considère comme viable l'assouplissement par étapes présenté jeudi par le Conseil fédéral.

Afin que les établissements médicaux ne soient pas submergés, la sortie ne pourra en effet se réaliser qu'à pas bien mesurés, a indiqué la CDS dans un communiqué. Cette protection passe avant tout, même si l'assouplissement doit aussi prendre en compte les effets économiques et sociaux.

La CDS estime qu'il est important de séparer chaque étape par un intervalle d'une bonne quinzaine de jours. C'est le seul moyen de constater les effets d'un assouplissement sur le nombre de nouvelles infections. Il est tout aussi primordial de continuer de respecter les mesures d'hygiène et les règles de distance.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Conseil fédéral veut sortir de la crise du Covid-19 en trois étapes. Coiffeurs, physiothérapeutes, jardineries et médecins seront autorisés à rouvrir dès le 27 avril. Les mesures sur les rassemblements sont maintenues jusqu'au 8 juin.

«Les mesures ont porté leurs fruits et permis de ralentir la propagation de l'épidémie ce qui permet une détente graduelle», s'est réjouie jeudi devant la presse à Berne la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga. «La transition commence. Mais elle sera lente et progressive afin de ne pas réduire à néant les résultats atteints jusqu'ici», a renchéri le ministre de la santé Alain Berset.

La santé de la population suisse est la priorité absolue du Conseil fédéral. Pour l'heure, les règles en vigueur pour lutter contre le coronavirus restent de mise, a martelé le ministre de la santé. Les rassemblements de plus de cinq personnes sont toujours interdits. Les personnes vulnérables doivent continuer de rester à la maison. Et le télétravail est recommandé.

Les mesures de protection seront assouplies dès la fin avril. Prévues en trois étapes, dès le 27 avril, le 11 mai et le 8 juin, elles pourront être ajustées en fonction de l'évolution de l'épidémie, selon Alain Berset. «Il s'agit de trouver l'équilibre entre la sortie de la crise économique et le risque de retomber dans la crise sanitaire», a déclaré le chef de l'Economie Guy Parmelin.

Coiffeurs et médecins en premier

Les coiffeurs, les physiothérapeutes, les jardineries, les crèches et les autres prestataires de services seront les premiers autorisés à retourner au travail. Les hôpitaux et les cabinets médicaux pourront à nouveau pratiquer toutes les interventions et proposer toutes leurs prestations, y compris celles qui ne sont pas urgentes.

Ces activités n'impliquent que peu de contacts directs et n'occasionnent pas de flux importants de personnes, a expliqué M.Berset. Par ailleurs, il est facile de mettre en place des plans de protection. Les cantons devront contrôler leur mise en oeuvre.

A partir du 27 avril, les magasins d’alimentation qui proposent d’autres marchandises pourront rouvrir toute leur surface de vente. De l'avis du Fribourgeois, le port du masque pourrait s'imposer pour accompagner la réouverture progressive.

Par ailleurs, les personnes extérieures à la famille proche d’un défunt pourront à nouveau assister aux funérailles.

Ecoles dès le 11 mai

A partir du 11 mai, le Conseil fédéral prévoit de rouvrir les écoles obligatoires. Les enfants les plus jeunes n'attrappent pas la maladie et sont de mauvais vecteurs, a rappelé M. Berset. Les autres magasins (sport et autres) et les marchés pourront reprendre leurs activités.

Dans une troisième phase, prévue à partir du 8 juin, ce sont les écoles professionnelles et du secondaire II ainsi que les hautes écoles qui devraient rouvrir leurs portes. Les déplacements sont plus importants pour ces étudiants, a justifié M. Berset.

A la même date, les établissements de divertissement et de loisirs tels que musées, bibliothèques, jardins botaniques et zoos devraient rouvrir. L'interdiction de rassemblement sera également assouplie. Le gouvernement doit se prononcer sur les détails de cette étape le 27 mai prochain.

Restos et bars dans le flou

Beaucoup d'autres points restent en suspens. Le gouvernement ne mentionne aucune date pour la réouverture des restaurants et bars. La gastronomie peut élaborer des plans pour une ouverture progressive, a relevé Mme Sommaruga.

Impossible aussi de donner une échéance pour les grandes manifestations. «Les attentres sont très fortes pour cet été», a reconnu M. Berset, mais le Conseil fédéral a préalablement besoin d'une vision globale.

Le passage d’une étape à l’autre n’aura lieu que s’il n’y a pas d’augmentation significative des cas de Covid-19.

Reprendre le suivi des transmissions

Dès que le nombre de nouvelles infections se situera autour de 100 par jour, les cantons recommenceront à tracer systématiquement les chaînes de transmission. Pour ce faire, il est prévu de renforcer les dépistages, d’élaborer une stratégie de suivi des contacts et de développer une application qui permettra de savoir si quelqu’un a été en contact avec une personne infectée.

Enfin, en raison de la situation épidémiologique, le Conseil fédéral a autorisé le canton du Tessin à prolonger jusqu’au 26 avril les restrictions dans certaines branches de l’économie. (ats/nxp)

Créé: 16.04.2020, 18h41

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.