Samedi 11 juillet 2020 | Dernière mise à jour 17:40

Question jurassienne Dernière ligne droite dans la campagne de Moutier

Le vote sur l'avenir cantonal de la cité prévôtoise aura lieu dans un peu plus de deux semaines.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le comité «Moutier, ville jurassienne» ne déposera pas un recours après les calculs erronés de l'administration bernoise péjorant les recettes fiscales de la Ville de Moutier (BE). Il souhaite aujourd'hui aller au bout du processus et permettre aux Prévôtois de se prononcer le 18 juin sur leur appartenance cantonale.

«Ces informations trompeuses sont de nature à induire en erreur les électeurs», a affirmé vendredi André Montavon, porte-parole de «Moutier, ville jurassienne». Il estime que des gens qui ont voté par correspondance ont pu être influencés par ces chiffres. «Dès lors se pose la question de la régularité du vote», a-t-il ajouté. «Nous pensons que la tromperie du canton de Berne pourrait donner lieu à un recours, un recours qui selon toute vraisemblance aurait de bonnes chances d'aboutir», a déclaré André Montavon. Mais le comité autonomiste ne va rien entreprendre au niveau juridique et laisser le scrutin se dérouler normalement pour aller de l'avant.

La Direction cantonale des finances a reconnu mardi avoir commis une erreur de 10 millions de francs portant sur les recettes fiscales de Moutier, montant qu'elle avait rendu public en mars. La Ville de Moutier rapporte ainsi de l'argent au canton de Berne, et non l'inverse. Le gouvernement bernois a présenté ses excuses.

Dans le cadre de sa campagne, «Moutier, ville jurassienne» a envoyé un «passeport jurassien» aux habitants de la cité prévôtoise. «Ce document synthétise nos arguments en faveur du oui sous forme ludique et sympathique», a expliqué le directeur de campagne du comité Laurent Coste.

Pas de nouvelle Question jurassienne

A quelques centaines de mètres de là, l'UDC du Jura bernois tenait sa dernière conférence de presse avant le 18 juin. Fer de lance du maintien de Moutier dans le canton de Berne, le parti a répété les dangers qui pèseraient sur l'hôpital en cas de départ de la cité prévôtoise dans le canton du Jura.

Pour le conseiller national Manfred Bühler, seul un non de Moutier à son transfert cantonal permettrait de jeter les bases pour régler de façon définitive le conflit jurassien. Il estime qu'en cas de oui le 18 juin, les autonomistes relanceront une nouvelle Question jurassienne avec de nouveaux conflits potentiels.

«Croire qu'un oui résoudra le conflit jurassien est une illusion», a déclaré Manfred Bühler, ajoutant dans la foulée que cela ne fera qu'ouvrir un nouveau champ de batailles. (ats/nxp)

Créé: 02.06.2017, 14h12

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.