Dimanche 15 septembre 2019 | Dernière mise à jour 14:15

Religion Deux ans de pape François vus par les évêques suisses

Cela fera vendredi deux ans que François a été désigné pape. Le mot de Markus Büchel, évêque de Saint-Gall et président de la Conférence des évêques suisses.

Mgr Markus Büchel, évêque de Saint-Gall et président de la Conférence des évêques suisses (Image: Keystone )

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nous reproduisons ici en intégralité le message adressé par la Conférence des évêques suisses au «Matin»:

«Les deux premières années du pontificat du Pape François ont mis en mouvement beaucoup de choses. Sa présence et ses activités sont admirables et de grande envergure, non seulement au sein de l’Église mais aussi dans la société. Son courage de toucher les plaies de l’Église et du monde nous défie tous à mettre l'homme – et surtout l'homme défavorisé – au centre de nos actions ecclésiales, politiques et économiques et de nous engager concrètement contre la détresse des hommes.

Par le chemin du Synode sur la famille, il appelle notre attention sur un sujet central pour l’Église et la société. Beaucoup de gens dans et en dehors de l'Eglise le remercient pour cela. Comme membre participant au travail du Synode, j’ai eu l’opportunité de découvrir comment un dialogue ouvert et un «ensemble en route» lui tiennent vraiment à cœur.»

Créé: 12.03.2015, 10h15

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.