Samedi 21 septembre 2019 | Dernière mise à jour 14:41

Eglisau (ZH) Deux cents réservoirs souterrains démantelés

Au total, 5000 mètres cubes de béton et environ 15'000 tonnes de matériel contaminé par des hydrocarbures ont été éliminés, dans le canton de Zurich.

L'opération avait débuté au printemps 2018.

L'opération avait débuté au printemps 2018. Image: Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deux cents réservoirs de carburant et combustibles enterrés dans les années 50 au bord du Rhin à Eglisau (ZH) ont été démantelés. Le site de 26'000 mètres carrés a été officiellement remis mardi à l'organisation de protection de la nature Pro Natura.

Au total, 5000 mètres cubes de béton et environ 15'000 tonnes de matériel contaminé par des hydrocarbures ont été éliminés, ont communiqué conjointement mardi les autorités zurichoises, la commune et les entreprises Eberhard Bau et Migrol. L'opération a débuté au printemps 2018.

En tant qu'ancienne propriétaire du site et constructrice des cuves, la société suisse Migrol, active dans le marché des combustibles et des carburants, a supporté la majeure partie des coûts de réhabilitation, soit 5,7 millions de francs. Le canton de Zurich a pour sa part contribué à hauteur d'un demi-million.

Zone protégée

Une zone naturelle protégée à vocation éducative et de détente doit maintenant être créée. Pro Natura élaborera un projet dans les mois à venir.

Dans les années 1950, il était supposé que le Haut-Rhin deviendrait une voie navigable pour le transport de marchandises. Le fondateur de Migros – dont fait partie Migrol – Gottlieb Duttweiler a alors eu l'idée d'installer ces citernes près de la rive. Mais cela a été un échec commercial car le Haut-Rhin n'a pas pris l'importance escomptée. En 1978, les réservoirs ont été vidés. (ats/nxp)

Créé: 20.08.2019, 12h35

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.