Dimanche 17 novembre 2019 | Dernière mise à jour 23:29

Faune Deux nouveaux loups répertoriés en Valais

Des analyses ADN ont permis de répertorier deux nouveaux loups responsables d'attaques en Valais.

Deux nouveaux loups ont été repérés en Valais.

Deux nouveaux loups ont été repérés en Valais. Image: (photo d'illustration)/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Deux loups, jamais répertoriés en Suisse, ont fait des dégâts cet été sur les alpages valaisans. L'attaque la plus récente remonte à mi-août dans le val d'Hérens. Une vingtaine de moutons ont péri sous les crocs d'une louve baptisée F14.

Les analyses ADN suite à l'attaque du Val d'Hérens indiquent que cette louve n'a jamais été répertoriée ailleurs. L'information parue dans plusieurs médias haut-valais a été confirmée mardi par le chef du service valaisan de la chasse Peter Scheibler. Il précise que depuis cette attaque, plus aucun indice de cette louve n'a été trouvé.

Trente moutons tués

L'autre individu, un mâle nommé M46, s'était attaqué à des animaux de rente dans le canton de Fribourg en juin dernier. Il s'est ensuite déplacé vers les alpages situés entre les vallées de Zermatt (VS) et de Tourtemagne (VS) où il a tué une trentaine de moutons.

Aucune autorisation de tir n'a été délivrée. Ce loup est resté dans la région comme le démontrent les indices trouvés peu avant l'ouverture de la chasse, indique Peter Scheibler. (ats/nxp)

Créé: 07.10.2014, 17h30

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.