Jeudi 12 décembre 2019 | Dernière mise à jour 19:03

St-Moritz (GR) Deux pilotes de PC-7 sont sous enquête

Une enquête a été ouverte après un incident survenu en février 2017, dans le canton des Grisons.

Les faits remontent au 17 février 2017. (Photo d'illustration)

Les faits remontent au 17 février 2017. (Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La justice militaire demande l'ouverture d'enquêtes ordinaires contre deux pilotes de la formation de voltige PC-7 Team. Un PC-7 était entré en collision avec le câble d'une caméra aérienne lors des championnats du monde de ski alpin à St-Moritz en février 2017.

Une altitude minimale de vol fixée trop basse et l'absence de marge de sécurité sont sans doute à l'origine de la collision du PC-7 avec le câble de la caméra de la Télévision suisse. Le juge d'instruction a donc demandé l'ouverture d'une enquête ordinaire contre le leader de la patrouille de voltige aérienne et le pilote de l'avion impliqué dans la collision.

Le divisionnaire Bernhard Müller, commandant des Forces aériennes, a approuvé les propositions du juge d'instruction, a indiqué mardi la justice militaire. Les deux pilotes inculpés bénéficient de la présomption d'innocence.

Inobservation des prescriptions

L'enquête devra notamment établir si le leader de la formation de voltige aérienne a défini une hauteur minimale de vol trop basse dans la phase de planification. Si tel était le cas, il pourrait s'être rendu coupable d'inobservation des prescriptions de service.

Pour le pilote du PC-7 entré en collision avec le câble de la caméra aérienne, il s'agit d'établir s'il pourrait s'être rendu coupable de dilapidation de matériel et d'inobservation des prescriptions de service.

Les faits remontent au 17 février 2017. La formation de voltige aérienne PC-7 Team des Forces aériennes a effectué une démonstration lors du géant masculin des Mondiaux de ski de St-Moritz. Lors de la manoeuvre, un des avions a touché avec son aile le câble de la caméra qui surplombe la piste et permet d'avoir des images aériennes de la course.

Aile endommagée

Le câble a été sectionné et la caméra s'est écrasée dans l'aire d'arrivée près de la tribune des spectateurs. Malgré une aile endommagée, l'avion a pu atterrir sans encombre à Samedan (GR). Il n'y a pas eu de blessé. Le télésiège proche de l'aire d'arrivée, sur lequel se trouvaient des coureurs, a été arrêté. La deuxième manche du géant a été reportée d'une demi-heure.

Le dispositif de la caméra et la caméra elle-même, ainsi que le télésiège ont subi des dégâts s'élevant à plusieurs centaines de milliers de francs. La réparation du PC-7 endommagé a coûté près de 75'000 francs, précise la justice militaire. (ats/nxp)

Créé: 12.06.2018, 12h43

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.