Mardi 2 juin 2020 | Dernière mise à jour 02:14

Canton de Saint-Gall Les deux scouts blessés sont toujours dans un état critique

Les scouts de onze ans sont toujours dans un état critique mais stable après l'accident survenu lundi soir dans une forêt près d'Oberbüren (SG).

Le lieu où l'accident s'est produit.

Le lieu où l'accident s'est produit. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'état de santé des enfants grièvement blessés par un retour de flamme dû à de l'alcool à brûler versé sur un feu n'a pas changé, a indique mercredi Markus Egger, porte-parole du camp scout. La police et les scouts ne donnent pas plus de précisions afin de protéger la sphère privée des deux jeunes.

L’enquête a permis d’établir que les scouts ont acheté l’alcool à brûler dans un magasin à l’insu des responsables du camp, a indiqué mercredi la police st-galloise. Ils ont aussi acheté de la nourriture et des allume-feux.

Feu suédois

Ils ont ensuite installé leur campement dans la forêt, puis ils ont voulu faire un feu suédois avec un tronc. C’est là qu’ils ont utilisé l’alcool à brûler.

Pour une raison inconnue, du liquide a giclé sur trois des enfants qui ont été brûlés, a précisé la police. La police poursuit son enquête. En l’état actuel, le responsable du camp scout n’a pas commis d’acte pénalement répréhensible, ont précisé les autorités d’enquête.

L’accident s’est produit dans le cadre d’un camp qui accueille 1600 scouts venus des cantons de St-Gall et des deux Appenzell. L’été est la saison principale pour ces camps. Des milliers de jeunes s’y trouvent actuellement ou s’y rendront ces prochaines semaines.

Sécurité

Le Mouvement scout de Suisse, qui compte plus de 42'000 membres, a informé les unités locales de cet accident, dit son secrétaire général Rolf Birchler. Il leur a notamment expliqué que pour des raisons de sécurité, les scouts ne devraient pas utiliser de l'alcool à brûler pour allumer un feu.

La faîtière n'a pas édicté de nouvelles consignes de sécurité après l'accident. Les quelque 8500 chefs scout sont bien formés. Le Mouvement scout de Suisse leur fait confiance. Un accident ne peut toutefois jamais être complètement exclu. La faîtière est très attristée et est en pensées avec les blessés, leur famille et les autres participants, souligne Rolf Birchler.

Les scouts attendent désormais le rapport d'enquête du Ministère public zurichois sur l'accident. Ensuite, ils verront si des modifications s'imposent.

(ats/nxp)

Créé: 25.07.2012, 15h19

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.