Jeudi 9 juillet 2020 | Dernière mise à jour 19:29

Garde Deux tiers des moins de 13 ans confiés à une garde extrafamiliale

Les grands-parents, les crèches et les structures daccueil parascolaires sont ceux qui gardent le plus souvent les enfants en Suisse.

Les crèches et les structures d’accueil parascolaire sont le mode de garde le plus utilisé en Suisse romande.

Les crèches et les structures d’accueil parascolaire sont le mode de garde le plus utilisé en Suisse romande. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La majeure partie de la garde des enfants de 0 à 12 ans est assurée en Suisse par les grands-parents ainsi que par les crèches et structures d’accueil parascolaire. Chacun de ces deux modes de garde est utilisé pour un tiers de ces enfants. Les besoins ne sont pas tous couverts.

Dans les grandes villes, 81% des familles recourent à l’accueil extrafamilial, contre 66% dans les régions rurales, précise l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans un communiqué diffusé lundi.

Les crèches et structures d’accueil parascolaire et les grands-parents assurent la prise en charge de respectivement 32% et 33% des enfants de 0 à 12 ans. Un peu moins d’un dixième des enfants (9,3%) sont gardés par d’autres personnes de l’entourage. Environ 5% sont confiés à des familles de jour et autant à des nounous, personnes au pair ou baby-sitters.

Familles monoparentales surtout

Les familles monoparentales recourent plus souvent à la garde extrafamiliale que les parents en couple (respectivement 77% et 62%). Elles s’appuient aussi davantage sur la garde institutionnelle: 49% des enfants de familles monoparentales sont confiés à une crèche ou à un accueil parascolaire. La proportion est de 30% lorsque les parents vivent en couple.

Sans surprise, les familles dont les deux parents travaillent recourent davantage à une garde extrafamiliale que celles où l’un des deux, encore en général la mère, n’exerce pas d’activité professionnelle: dans les premières, plus de 70% des enfants sont gardés en dehors de la famille, soit plus de deux fois plus que dans les secondes (34%).

Lorsque les parents travaillent tous les deux à plein temps ou temps partiel, la part des enfants confiés à une crèche ou une structure d’accueil parascolaire est plus élevée (respectivement 41% et 40%) que lorsque le père travaille à plein temps et que la mère travaille à temps partiel ou n’a pas d’activité professionnelle (respectivement 33% et 15%).

Contribution pour 8 milliards de francs

Les grands-parents représentent le mode de garde le plus prisé (49%) des familles non issues de la migration. Dans celles issues de la migration, seuls 16% des parents confient la garde de leurs enfants aux grands-parents. Ceux-ci sont également plus sollicités à la campagne (40%) que dans les grandes villes (26%) et les autres régions urbaines (33%).

Leur contribution, la plupart du temps non rémunérée, a été estimée à 160 millions d’heures pour 2016, soit une valeur de 8 milliards de francs. Au moins 4% du revenu des familles

Les dépenses pour l’accueil extrafamilial des enfants varient en fonction du revenu. Entre 2015 et 2017, elles se montaient en moyenne à 314 francs par mois et par ménage dans le tiers inférieur des classes de revenus, contre 581 francs dans le tiers moyen et 963 francs dans le tiers supérieur.

La part de ces dépenses dans le revenu brut des ménages ne varie toutefois pratiquement pas d’une classe de revenus à l’autre: elle représente 4% du revenu brut pour le tiers inférieur, 4,6% pour le tiers moyen et 4,4% pour le tiers supérieur.

Faire garder un enfant de moins de 4 ans à la crèche coûte en moyenne 1160 francs par mois à un ménage du tiers supérieur et 403 francs à un ménage du tiers inférieur. Besoins pas tous couverts

Pour 7% des enfants qui n’étaient pas pris en charge selon un mode de garde institutionnel en 2018, les parents faisaient état d’un besoin en ce sens. Pour 11% des enfants déjà gardés selon ce mode de garde, les parents ont déclaré avoir un besoin de prise en charge supplémentaire.

En Suisse romande, près de trois quarts (72%) des ménages avec enfants de 0 à 12 ans recourent à une forme ou à une autre d’accueil extrafamilial. En Suisse alémanique et en Suisse italienne, la proportion avoisine les deux tiers (67% et 64%).

Crèches privilégiées en Suisse romande

Les crèches et les structures d’accueil parascolaire sont le mode de garde le plus utilisé en Suisse romande (48%; 34% en Suisse alémanique et 24% en Suisse italienne).

En Suisse italienne, les familles s’appuient principalement sur les grands-parents pour la garde des enfants (37%, contre 36% en Suisse alémanique et 30% en Suisse romande). En Suisse alémanique, elles recourent plus ou moins dans la même proportion à ces deux modes de garde. (ats/Le Matin)

Créé: 25.05.2020, 12h54

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.