Samedi 6 juin 2020 | Dernière mise à jour 00:27

Genève Maudet ne se chargera que de la promotion économique

Le Conseil d'Etat genevois a révélé ce mercredi sa réorganisation suite à l'affaire Maudet.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A Genève, le Conseil d'Etat a réorganisé mercredi les départements cantonaux de manière pérenne. Poursuivi par la justice pour acceptation d'un avantage, Pierre Maudet ne sera en charge, dès le 1er février, que de la promotion économique.

Comme l'exécutif l'avait annoncé le 16 janvier, le magistrat PLR ne présidera plus le gouvernement et n'aura plus la responsabilité de la police et de la sécurité. Cette responsabilité reviendra à son collègue MCG Mauro Poggia, qui dirigera un nouveau Département de la sécurité, de l'emploi et de la santé (DSES) comprenant le corps de police et les offices cantonaux liés à la sécurité.

Pour sa part, Pierre Maudet sera en charge du Département du développement économique (DDE) nouvellement créé. Il conservera ainsi la direction du développement économique, de la recherche et de l'innovation. Le conseiller d'Etat restera aussi le magistrat de tutelle de Palexpo, des Ports francs et entrepôts de Genève et de la Fondation Genève Tourisme & Congrès, notamment.

«M'investir pleinement»

«Ces décisions ont été prises à l'unanimité moins une voix, celle de Pierre Maudet», a déclaré le président du Conseil d'Etat Antonio Hodgers, qui a été nommé dans sa fonction de manière permanente par le collège gouvernemental. «Il est fondamental pour Genève de donner un cadre, une stabilité aux institutions, indépendamment des suites judiciaires que connaîtra la procédure», a-t-il indiqué.

Devant le gouvernement in corpore, Pierre Maudet a souligné son «attachement à l'institution et à la collégialité». Et de préciser: «Je n'adhère pas aux décisions qui ont été prises, mais je vais m'investir pleinement dans la politique publique qui m'a été attribuée.» Selon lui, il n'y a pas de «petite» politique publique: «Ce qui est important, c'est ce qu'on en fait.»

Il s'agit de la quatrième réorganisation des départements depuis l'entrée en fonction du Conseil d'Etat le 1er juin. Le gouvernement a pris acte de la volonté de Pierre Maudet de poursuivre son mandat électif. Mais il estime que la capacité du magistrat à porter des projets et des politiques publiques impliquant un contrôle, une surveillance ou une autorisation est réduite.

Créé: 23.01.2019, 14h16

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.