Lundi 22 octobre 2018 | Dernière mise à jour 00:28

Argent Divorce du siècle: ne pleurons pas sur son sort!

Toute la planète a parlé du divorce du siècle à plus de 4 milliards. Mais Dmitri Rybolovlev n’est pas encore sur la paille: le jugement du tribunal genevois détaille son immense fortune.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

En divorçant de son épouse, Elena, l’oligarque russe Dmitri Rybolovlev va lui laisser plus de 4 milliards de francs, soit à peu près la moitié de sa fortune estimée entre 7 et 13 milliards de francs par le Tribunal de première instance du canton de Genève, qui a dissous le mariage la semaine dernière. Que l’on se rassure! L’homme, l’un des plus riches de la planète, ne va pas non plus se retrouver sur la paille… Selon l’avocat genevois Marc Bonnant, sa fortune est sans doute beaucoup plus grande que celle annoncée. «Depuis 2005, toute l’activité de monsieur a consisté à dissimuler ses actifs, par peur des raiders russes, disait-il. Il voulait en fait les soustraire à ses créanciers et en tout cas à sa femme», ajoute Me Bonnant.

On dit que l’argent ne fait pas le bonheur. On dit aussi qu’il y contribue. Si Dmitri Rybolovlev ne pourra voir sa fille cadette de 13 ans qu’un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires, il pourra continuer à vivre dans son penthouse de Monaco, l’ancienne propriété du banquier Edmond Safra qui y est mort en 1999, asphyxié dans un incendie criminel. Acquis pour la somme de 220 millions d’euros (268 millions de francs), ce penthouse de 2000 m2 est, selon L’Express, l’appartement le plus cher du monde. Pour le prix, le logement – aux vitres blindées – comprend suites et dressing, bibliothèque à double étage, jacuzzi et salle de cinéma. Sans oublier une «panic room».

Une île pour sa fille

Avec Dmitri Rybolovlev, c’est l’univers des superlatifs. La fortune de l’ancien copropriétaire d’Uralkali, principal producteur de potasse en Russie, était, l’an dernier, 22 fois plus importante qu’en 2004. C’est lui qui, via des trusts, a acheté pour son aînée, Ekaterina, l’île de Skorpios, ancienne propriété de l’armateur grec Onassis. C’est encore lui qui a commandé pour sa cadette un yacht de 67 mètres immatriculé aux îles Caïmans. La liste des avoirs de Dmitri Rybolovlev, répertoriée dans le jugement de divorce de 97 pages, détaille ses biens et propriétés de par le monde, ses (nombreux) comptes en banque, les dépenses de la future ex-épouse et de sa fille, à Genève.

Dans le cadre de la procédure de divorce, Elena Rybolovleva a présenté un budget annuel de 4,4 millions. Ledit budget a toutefois été contesté par Dmitri Rybolovlev.

Mais l’ancien diplômé de la Faculté de médecine de Perm qui gagnait 130 roubles par mois à l’époque n’a pas dit son dernier mot. On murmure que lorsqu’il a pris connaissance du jugement de divorce rendu par le tribunal genevois, il a vu rouge. «Sa grande surprise a été de constater que la corruption est sans effet en Suisse et que les juges sont indépendants, contrairement à d’autres théâtres d’opérations où il s’ébroue», clame Me Bonnant. Avocate de Dmitri Rybolovlev, Tetiana Bersheda a indiqué au «Matin» l’intention de son client de faire appel. La saga judiciaire du divorce du siècle, en l’état le plus cher au monde, n’est pas encore terminée…   (Le Matin)

Créé: 21.05.2014, 14h59

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.