Samedi 20 juillet 2019 | Dernière mise à jour 09:48

Nature Le Doubs meurt lentement

La Suisse est bien partie pour manquer tous les délais pour le sauvetage du Doubs, selon Pro Natura, le WWF Suisse et la Fédération suisse de pêche.

L'écosystème unique du Doubs peut se dégrader dramatiquement, si les actions de sauvetage ne s'accélèrent pas.

L'écosystème unique du Doubs peut se dégrader dramatiquement, si les actions de sauvetage ne s'accélèrent pas. Image: Wikipedia

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ces trois associations avaient porté plainte auprès de la Convention de Berne. "Si les autorités suisses, en particulier l’Office fédéral de l’énergie et les gouvernements des cantons du Jura et de Neuchâtel, tout comme les exploitants de l’énergie hydraulique, n’accélèrent pas leurs actions de sauvetage, l'écosystème unique du Doubs se dégradera dramatiquement", affirment-elles.

Le canton du Jura reçoit une critique particulièrement sévère "à cause de son projet d’intensifier l’utilisation de l’énergie hydraulique dans le périmètre pourtant protégé de la rivière".

À la frontière entre la Suisse et la France, le Doubs est à l'agonie: pesticides et engrais provoquent son déclin, mais les stations d’épuration qui débordent et les obstacles infranchissables par les poissons sont aussi montrés du doigt, avec l’exploitation intensive de l’énergie hydraulique. La faune aquatique de la rivière, comme le Roi du Doubs, une espèce de poisson très rare qu’on ne trouve ailleurs dans toute l’Europe que dans trois autres endroits en France, est particulièrement menacée.

Après la plainte déposée par Pro Natura, le WWF Suisse et la Fédération suisse de pêche, la Convention de Berne a rappelé la Suisse et la France à l’ordre en 2013 avec une série de mesures à prendre pour sauver la rivière et ses habitants. "S’il est vrai que les améliorations nécessaires pour le Roi du Doubs sont maintenant mieux connues, les mesures exigées par la Convention de Berne, en particulier l’assainissement de l’exploitation par éclusées, doivent être mises en œuvre au plus vite", affirment les plaignants.

Créé: 01.12.2015, 11h45

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.