Jeudi 27 février 2020 | Dernière mise à jour 06:29
Paid Post

Comment conjuguer plaisirs d’un soir et anonymat

Les rencontres coquines ont un succès foudroyant en Suisse: selon un sondage récent, près de 72% des femmes célibataires déclarent y être ouvertes. Alors, comment décrocher des rendez-vous coquins en restant anonyme?

Paid Post



Les Paid Posts sont rédigés par nos clients ou par le Commercial Publishing sur mandat. Ils ne font pas partie de l'offre rédactionnelle.

A propos de TheCasualLounge:

La plateforme de casual datingTheCasualLounge.ch s’adresse aux femmes et aux hommes qui ne veulent pas renoncer aux relations passagères. Notre système de mise en relation propose aux utilisateurs du site une présélection de personnes qui leur correspondent au plan sexuel et qui habitent dans une ville ou une région donnée. Les casual daters décident ensuite eux-mêmes avec qui ils souhaitent prendre contact. Sur TheCasualLounge.ch, l’anonymat et le sérieux sont primordiaux. Mais le style, la culture et l’érotisme sont également associés étroitement les uns aux autres.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le «casual dating» a le vent en poupe: importance grandissante du célibat en Suisse, nombre croissant de femmes souhaitant poursuivre une carrière professionnelle sans renoncer aux relations d’un soir, évolution des mœurs… les facteurs favorisant l’émergence de cette tendance sont multiples. Mais certaines craintes subsistent, notamment celle concernant l’anonymat. Car si bon nombre de tabous sont désormais tombés et que de plus en plus de femmes recherchent activement des partenaires sexuels pour pimenter leur fin de soirée, la question de la protection de la vie privée reste centrale. À l’heure d’internet et des réseaux sociaux, comment faire des rencontres coquines en toute discrétion?

Pour beaucoup de femmes et d’hommes intéressés par des rencontres d’un soir, Tinder est encore parfois la solution évidente. Mais les résultats sont généralement très décevants après des heures de «swipe» et de conversations vaseuses. De fait, la célèbre app est aujourd’hui utilisée par des profils beaucoup trop variés pour être un terrain de chasse digne de ce nom. Le nombre d’utilisateurs peut certes paraître impressionnant, mais parmi eux, les femmes et les hommes susceptibles de passer à l’action pour de bon sont rares, très rares!

Et ce n’est pas le seul défaut de Tinder. On oublie bien souvent que l'app est la propriété de Facebook, une entreprise qui ne s’est pas particulièrement illustrée par ses mesures en faveur de la protection de l’anonymat… Inutile de vous faire un dessin: les photos et les propos que vous échangez avec de potentiels partenaires sur Tinder sont loin d’être en sécurité.

C’est justement cette «faille» qui explique l’attrait foudroyant des portails de rencontres coquines, dont TheCasualLounge est le premier représentant en Suisse: en effet, la plateforme garantit tout bonnement l’anonymat de ses utilisateurs. Résultat? Non plus des «swipes» à n’en plus finir, mais des rencontres torrides, des vraies, et ce en quelques clics! La raison en est simple: les utilisateurs et utilisatrices du site se sachant protégés, les échanges sont d’une tout autre nature que sur une app comme Tinder. Sur les plateformes dédiées aux rencontres d’un soir, il n’y a pas de petits joueurs et les malentendus sont plus ou moins inexistants.

Pour en savoir plus et vous inscrire gratuitement, rendez-vous sur TheCasualLounge.ch.

TheCasualLounge vu à la télévision suisse: