Mercredi 14 novembre 2018 | Dernière mise à jour 11:37

Elections fédérales 2015 La presse étrangère souligne la force de la droite populiste

La victoire écrasante de l'UDC est mise sur le compte d'un réflexe de «peur» dû à la crise migratoire. Les parcours de quelques personnalités ont également retenu l'attention.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La presse étrangère met en exergue la percée de la droite dure à l'issue des élections de dimanche en Suisse. Un réflexe de «peur» est généralement mis en avant pour expliquer ce bond de l'UDC. Les personnalités de Roger Köppel et de Magdalena Martullo-Blocher focalisent l'attention.

>>>Pour retrouver le fil des événements en direct, veuillez cliquer ici

Le quotidien français Le Monde titre sur la confirmation de la «poussée de la droite populiste» en Suisse. Mais le journal pondère l'importance de ce vote: «le système de démocratie directe (...) tend cependant à réduire l'importance du scrutin». Le journal de gauche Libération parle également de virage à droite. «Progression spectaculaire» pour l'UDC écrit encore Le Figaro.

Köppel superstar

Un gain de voix a été enregistré par la droite conservatrice dans pratiquement l'ensemble des cantons suisses, constate pour sa part le journal allemand Süddeutsche Zeitung. Le mot de «Rechtsrutsch» (glissement à droite) est employé par le quotidien munichois. L'élection à Zurich de Roger Köppel est notamment mise en évidence. «Un triomphe personnel» écrit le journal à propos du ticket remporté haut la main par le rédacteur en chef de la Weltwoche.

Le journal de référence allemand note aussi qu'avec un renforcement de l'aile droite au parlement, «le modèle qui a fait le succès de la Suisse» est en danger.

Pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung, «les Suisses ont donné du muscle aux forces bourgeoises». Et selon le magazine d'informations Spiegel Roger Köppel «pourrait jouer dans les prochaines années un rôle central dans la politique menée par son parti».

Réflexes liés «aux peurs»

En Autriche, une semaine après la percée de l'extrême droite de Heinz-Christian Strache lors des municipales de Vienne, Die Presse titre: «l'heure des partis de droite en Suisse». «Le thème de l'étranger a de nouveau été porteur», poursuit le journal viennois qui parle de «désastre pour les formations du centre».

Pour son confrère Der Standard, les «peurs» actuelles ont joué en faveur de l'UDC, «bien que la plupart des Syriens et des Irakiens (qui fuient actuellement leurs pays) évitent la Suisse», note ce journal de Vienne.

En Grande-Bretagne, le Guardian relève, lui aussi, le bon score obtenu par l'UDC sous l'effet de la crise migratoire et s'intéresse en particulier à la trajectoire de la fille de Christophe Blocher, Magdalena Martullo-Blocher, élue aux Grisons. La crise de l'immigration telle qu'elle s'invite quotidiennement a été omniprésente lors de la campagne, observe aussi El Pais en Espagne. (ats/nxp)

Créé: 19.10.2015, 06h16

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.