Vendredi 14 décembre 2018 | Dernière mise à jour 12:47

Neuchâtel Un employé de pharmacie met au tapis un braqueur

Formé aux arts martiaux, un employé de pharmacie a pu immobiliser un voleur qui exigeait qu'on lui remette la caisse du magasin. L'incident s'est déroulé à Corcelles, dans le canton de Neuchâtel.

L'incident s'est déroulé dans une pharmacie de Corcelles, dans le canton de Neuchâtel.

L'incident s'est déroulé dans une pharmacie de Corcelles, dans le canton de Neuchâtel. Image: Archives/Illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un homme de 23 ans qui voulait braquer une pharmacie à Corcelles (NE) mardi a connu un revers cinglant.

Alors qu'il menaçait un assistant en pharmacie pour se faire remettre la caisse, il a été mis au tapis par l'employé, qui est formé aux arts martiaux.

L'individu, masqué, s'était introduit dans l'établissement vers 15h15, a indiqué mercredi la police cantonale neuchâteloise. Il portait une arme soft-air, réplique d'arme à feu.

L'employé a saisi l'homme au poignet, l'a fait tomber, l'a désarmé et l'a maintenu au sol pendant qu'une collègue téléphonait au 117. Deux minutes plus tard, une patrouille de police présente dans les parages a arrêté cet individu qui habite la région. (ats/nxp)

Créé: 22.05.2013, 12h13

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.