Jeudi 20 février 2020 | Dernière mise à jour 02:01

Conversion Leurs enfants sont séduits par l’islam

Des parents de jeunes convertis s’inquiètent.

Les spécialistes conseillent aux parents de ne jamais rompre le dialogue avec leur enfant converti.

Les spécialistes conseillent aux parents de ne jamais rompre le dialogue avec leur enfant converti. Image: Peter Schneider/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Mon fils vient de m’annoncer qu’il s’était converti à l’islam. Résultat? Il a bâclé sa deuxième année d’apprentissage. Je n’y comprends rien.» Cette mère témoigne de son désarroi après la publication dans nos pages du cas du jeune Romand enrôlé par les djihadistes (lire «Le Matin Dimanche» du 6 avril).

Même si la plupart des jeunes séduits par l’islam ne sont pas tentés par l’extrémisme, leurs parents sont souvent inquiets: «Lorsque je me suis converti, c’était juste après le 11 Septembre, et mon entourage me voyait déjà terroriste», témoigne Anas. Pour Nahum Frenck, thérapeute de famille, ce choix participe du processus d’individuation propre aux débuts de l’âge adulte. Aujourd’hui, «la militance religieuse a remplacé la militance politique.»

Pour en savoir plus, consultez la nouvelle application Le Matin Dimanche sur iPad ou notre E-Paper pour une lecture sur votre ordinateur personnel.

Créé: 12.04.2014, 22h59

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.