Lundi 21 octobre 2019 | Dernière mise à jour 11:26

Retraites «L’enjeu, ce sont les 67 ans!»

Les Romands plus frileux pour la réforme des retraites? Pierre-Yves Maillard trouve les écarts peu significatifs et rappelle les risques d’un refus.

L’élu regrette qu’on aligne les âges de retraite sans avoir fait davantage de progrès en matière d’égalité réelle.

L’élu regrette qu’on aligne les âges de retraite sans avoir fait davantage de progrès en matière d’égalité réelle. Image: Sebastien Anex

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Selon les derniers sondages, les Romands sont plus frileux que les Alémaniques en faveur de la réforme des retraites. Faut-il y sentir les effets d’une mobilisation des syndicats contre la hausse de la retraite des femmes? Le conseiller d’État vaudois Pierre-Yves Maillard, chargé du Département de la santé et de l’action sociale, estime que là n’est pas la seule question.

Comment expliquez-vous que la suisse romande, d’habitude plus à gauche, soit davantage réticente au projet prévoyance vieillesse 2020?

L’écart n’est pas significatif. En Suisse romande, une minorité de gauche appelle à voter contre le projet, alors que la droite n’est pas suivie dans son opposition par les milieux économiques romands. Ces effets croisés s’annulent globalement.

Comment expliquez-vous que certains syndicats font le jeu de la droite sur cette question, quitte à lui offrir les lauriers de la victoire?

La proximité des intentions de vote, entre la légère augmentation de la TVA et la loi, montre que ce non de gauche a peu d’impact au plan national. L’opposition dominante est celle des milieux patronaux alémaniques. Ils veulent assainir notre système de prévoyance par des baisses de rente ou une élévation marquée de l’âge de la retraite et non par de nouvelles recettes. C’est cela l’enjeu du vote. Comme toujours, je ne crois pas qu’il faut choisir la politique du pire.

En travaillant une année de plus, qu’est-ce que les femmes ont à gagner dans cette réforme?

La majorité des femmes ne touche pas la rente AVS maximale. Donc les mesures du projet qui sont favorables à une retraite flexible et les 70 francs d’AVS supplémentaires permettront à cette majorité de femmes de continuer à partir à 64 ans sans perte de rente AVS. Il en va de même pour celles qui sont en couple et qui toucheront la majoration de 220 francs du plafond de la rente de couples. Moi aussi, je regrette qu’on aligne les âges de retraite sans avoir fait davantage de progrès en matière d’égalité réelle. Mais je ne vois pas comment on pourra faire mieux dans un prochain projet si ce sont les partisans d’une retraite à 67 ans qui gagnent.

Au-delà de la question des femmes, quel est l’enjeu général de cette réforme?

C’est la consolidation des finances de l’AVS pour une génération et une amélioration de la flexibilité du départ à la retraite. Avec ce projet, des rentes partielles pourront être retirées avant 65 ans et les pénalités pour un départ à la retraite anticipé seront réduites. Pour celles et ceux qui peinent à rester dans le monde du travail jusqu’à 65 ans, c’est un progrès.

La réforme assure un financement des retraites jusqu’en 2030? Et après?

Après, il faudra peut-être de nouveaux compléments de financement. Pendant les décennies qui ont suivi la création de l’AVS, c’est ainsi qu’on a absorbé l’allongement de l’espérance de vie et l’amélioration des prestations. Cela n’a pas ruiné notre économie, c’était les Trente Glorieuses…

Y a-t-il des alternatives pour garantir l’AVS face au vieillissement de la population?

Celle des milieux patronaux alémaniques passe par une élévation continue de l’âge de la retraite au rythme des futurs déficits de l’AVS. Celle de l’extrême gauche passe par une suppression de la LPP au profit d’une extension de l’AVS. À chacun d’estimer, face au compromis équilibré qui nous est soumis, si ces options sont préférables ou réalistes.

Sur le plan fédéral, qui va reprendre ce dossier? Le département fédéral de l’intérieur doit-il rester en mains socialistes?

Je l’espère. C’est le plus dur, mais pour les causes que nous défendons, c’est le plus passionnant et le plus décisif des départements fédéraux.

Créé: 14.09.2017, 14h32


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.