Dimanche 7 juin 2020 | Dernière mise à jour 11:17

Partenariat L’entraide ouvrière sort de sa torpeur

L’OSEO-Neuchâtel, soutenue par la Loterie Romande, va reprendre une partie de ses activités la semaine prochaine. Elle avait dû les suspendre à cause du Covid-19.

Des cours de français, ouverts à tous, mais destinés essentiellement à des femmes allophones se déroulent l'été dans les parcs de la Chaux-de-Fonds et de Neuchâtel grâce à l'aide de la Loterie Romande.

Des cours de français, ouverts à tous, mais destinés essentiellement à des femmes allophones se déroulent l'été dans les parcs de la Chaux-de-Fonds et de Neuchâtel grâce à l'aide de la Loterie Romande. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les activités de la section neuchâteloise de l’Œuvre suisse d’entraide ouvrière (OSEO-NE) vont reprendre progressivement. Le plan de sortie de crise est prêt. Il doit encore obtenir l’aval des autorités compétentes avant d’entrer en vigueur la semaine prochaine. «Nous avons dû fermer nos locaux dès le 16 mars en raison des mesures préventives liées au Covid-19, souligne Claude Brosy, le fondateur et directeur de l’OSEO-NE. Seul le secteur de la vente est resté partiellement actif.»

L’OSEO est née en 1936, quand le chômage frappait durement le pays. Aujourd’hui, elle a gardé sa dimension sociale, même si les soupes populaires d’antan ont été remplacées par des multiples activités de réinsertion. «La section neuchâteloise existe depuis 2017, rappelle son fondateur, elle est étroitement liée à EcoVal et ses programmes d’emplois temporaires. De fait, ce sont des véritables entraînements de retour à l’emploi, en phase réelle avec le monde du travail. EcoVal dispose d’une quarantaine de places de formation.»

Parmi les branches dispensées, signalons, l’administration et la menuiserie. Quant à l’informatique-logistique, ce secteur réussit même à vendre des produits finis. «Nous recevons de l’industrie horlogère des ordinateurs et d’autres composants informatiques qui viennent d’être remplacés, nous les reconditionnons pour la vente. Ainsi, nous proposons déjà des ordis à moins de deux cents francs avec garantie.»

Mais le pari le plus fou en terrain horloger a été de fabriquer et vendre des montres, malgré le scepticisme ambiant. «Le chômage est souvent un lourd fardeau à porter sur un CV pour ceux qui cherchent un emploi dans l’horlogerie, ajoute le directeur. Nous avons voulu démontrer que même des non-professionnels bien encadrés étaient capables de fabriquer des montres. Nous avons ainsi réalisé une gamme mécanique-automatique de qualité vendue à 260 francs l’unité et qui rencontre un franc succès.»

En dehors d’EcoVal, l’OSEO-NE, avec Easy Numérique, se lance dans un nouveau défi, qui permet de renforcer l’autonomie au quotidien d’un public issu de la migration. Le but, lui permettre d’acquérir des bases en français, en technologie de l’information et de la communication, sans oublier les mathématiques.

La LoRo aide des femmes allophones

Autre dimension, l’entraide ouvrière de Neuchâtel, a voulu soutenir ces femmes allophones, vivant parfois en Suisse romande depuis de nombreuses années. Un projet entièrement réalisé grâce à l’aide de la Loterie Romande et qui se déroule dans les parcs publics. «Ces femmes sont incapables de se défendre face aux multiples défis de notre société. À la suite d’un divorce ou d’une séparation, leur situation devient parfois catastrophique.». Pour les aider, l’OSEO-NE, offre des cours gratuits de français, donnés par beau temps dans les parcs du Bois du Petit-Château à la Chaux-de-fonds et les jeunes Rives à Neuchâtel. «Cette première approche ludique de la langue, jouée dans un style théâtral, leur permet d’envisager l’étape suivante, dit encore Claude Brosy, approfondir dans d’autres cours plus conventionnels leurs connaissances du français et suivre, pourquoi pas par la suite, une formation professionnelle.»

Victor Fingal

Créé: 08.05.2020, 06h52

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.