Mercredi 3 juin 2020 | Dernière mise à jour 14:51

Vaud Des escrocs profitent du virus pour tenter de vous arnaquer

La Police vaudoise met en garde contre des malfrats qui profitent de l’aspect anxiogène lié à la pandémie pour profiter des plus crédules sur Internet, notamment via Twint.

Attention: des escrocs tentent d’arnaquer les Suisses, via Twint notamment.

Attention: des escrocs tentent d’arnaquer les Suisses, via Twint notamment. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Gare aux escrocs sur internet durant la pandémie! En effet, la police cantonale constate une recrudescence de cas de cyberescroqueries et appelle la population à la plus grande prudence, notamment les citoyens qui font des paiements via l’application Twint.

Un nouveau phénomène a en effet récemment été constaté via la célèbre application qui permet de recevoir et de verser de l’argent très simplement à ses contacts. L’escroc utilise le Covid-19 pour soutirer de l’argent à ses victimes, explique la police vaudoise dans un communiqué jeudi. Plusieurs cas ont été signalés où la somme de 500 francs a été demandée en paiement d’une amende liée au coronavirus.

Par ailleurs, des escrocs agissent par le biais des réseaux sociaux (Facebook, Marketplace etc.) ou des sites de petites annonces. Ils se font généralement passer pour des clients qui prétendent être intéressés par un objet en vente. Ils désirent alors organiser le transport via des prestataires comme DHL, UPS etc. et demandent un remboursement des frais de transport prétendument engagés.

Peu après, des mails contenant les informations de paiement sont envoyés avec l’en-tête de ces sociétés de transport. Les malfrats n’hésitent ensuite pas à se montrer menaçants en cas de refus de versement.

Dès lors, la Police cantonale vaudoise recommande de:

a. ne jamais avancer de frais dans une transaction où vous êtes le vendeur b. de signaler les e-mails et les spams suspects dans la boîte e-mail c. de signaler l’individu vous ayant contacté sur les réseaux sociaux ou sur le site de petites annonces.

Dans le cas d’une arnaque à Twint, elle recommande également de:

a. ne jamais valider un paiement «Twint» dont vous ne connaissez pas le destinataire. b. de contacter la police en cas de doute.

Créé: 14.05.2020, 16h47

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.