Lundi 16 décembre 2019 | Dernière mise à jour 07:44

Lausanne L’e-sport trouve gentiment sa place auprès du public

Le premier salon lausannois dédié aux e-sports, au gaming et aux nouvelles technologies s’est déroulé ce week-end et se ferme sur un bilan positif. Nous avons assisté à la finale de «FIFA 18».

C’est Sandro (à g.,devant l'écran) qui a finalement gagné la finale «FIFA 18».

C’est Sandro (à g.,devant l'écran) qui a finalement gagné la finale «FIFA 18». Image: Christian Bonzon/LMS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au programme de la première édition de l’International Gaming Show, des stars du jeu vidéo ou de YouTube, des tournois d’e-sport et des shows (cosplay, danse et combat) étaient annoncées en grande première en terre romande.

Dans les halles nord du Palais de Beaulieu, on tombe tour à tour sur des stands des partenaires de la manifestation, des développeurs de jeux, des distributeurs, des stands de rétro-gaming avec quelques arcades, des exposants de babioles ou de drones, et aussi un stand du CHUV, plus précisément celui du Centre du jeu excessif (CJE).

Hier en début d’après-midi, on y a vu presque plus d’écrans que de visiteurs, l’événement se remplissant petit à petit. L’organisateur de la manifestation, Grand Chelem Event, misait sur 10 000 visiteurs. Ce sont finalement 4000 personnes qui sont venues sur les trois jours.

Le bilan est toutefois jugé positif par Pascal Duperret, organisateur: «C’est un créneau nouveau, qui bénéficie d’un bon engouement de la part des partenaires. Quand on voit que le CIO commence à s’intéresser aux e-sports pour les Jeux olympiques, on se dit qu’il y a un potentiel! C’est la première édition. Certes, c’est un peu décevant en termes d’affluence, mais sur les réseaux sociaux et sur la plate-forme de streaming Twitch, certaines parties ont été suivies en direct par près de 25 000 personnes», avance l’organisateur, qui a également reçu de bons retours de la part des exposants et des gamers.

«Un côté primordial dans ce milieu pour une première édition ou nous sommes partis presque de zéro», poursuit-il.

Des couacs mais une belle finale

Point culminant de ce nouvel événement? Les finales des quatre tournois organisés: à savoir «League of Legends», «Overwatch», «Hearthstone» et «FIFA 18». C’est avec curiosité et excitation que nous avons assisté à cette dernière, commentée par David Lemos, journaliste sportif à la RTS. «Veuillez accueillir les deux finalistes, tous deux du FC Saint-Gall, Sandro et Brunisco!» Les spectateurs applaudissent. Le journaliste et David Backner, alias Larssonax, FIFA manager du Lausanne-Sport, expliquent le match à venir pendant que les deux Saint-Gallois préparent les réglages de leurs équipes respectives, à savoir Schalke 04 et Hoffenheim.

«Ces deux joueurs se connaissent bien, donc ça va être un match offensif», racontent les commentateurs. Tout le monde est prêt, sauf la technique! L’écran géant saccade et la console de jeux bugue. Les deux commentateurs meublent au mieux pendant que quelqu’un arrive en courant sur scène pour changer de console. Brunisco et Sandro refont leurs réglages stratégiques et le match peut enfin débuter!

Les deux joueurs hyperconcentrés livrent un match qui tourne à l’avantage de Sandro et son équipe de Schalke 04, après la première mi-temps. «Brunisco était pourtant favori», lance David Lemos, surpris par le jeu de Sandro qui remporte cette grande finale sur le score de 4 à 2.

Une victoire grâce à laquelle le joueur touchera 1000 francs, encore loin des 50 000 que certains des meilleurs joueurs mondiaux d’e-sport peuvent remporter. Après les «footeux», c’était au tour de l’équipe professionnelle française, Gamers Origin, de gagner le tournoi de «League of Legends».

Démocratiser l’e-sport

Si le public de néophytes était donc encore un peu clairsemé ce week-end, pour les pros, les amateurs et les organisateurs, c’est une réussite. «Les commentaires des joueurs et visiteurs présents pour cette première édition nous incitent à poursuivre sur cette voie afin de démocratiser l’e-sport», expliquent de concert Pascal Duperret et Frédéric Boy, coorganisateurs du show. Rendez-vous donc l’année prochaine.

Créé: 27.11.2017, 13h21

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.