Lundi 17 juin 2019 | Dernière mise à jour 09:12

Suisse Et la plus importante dépense du ménage est...

Les ménages helvétiques ont dépensé en 2016 environ 1200 francs par mois en moyenne pour se nourrir.

La production de viande bovine et porcine a chuté d'environ 5000 tonnes chacune depuis 2012.

La production de viande bovine et porcine a chuté d'environ 5000 tonnes chacune depuis 2012. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Malgré la tendance au véganisme, la viande représente toujours la plus grande part du budget de consommation (133 francs) des Suisses. La production de viande bovine et porcine a chuté d'environ 5000 tonnes chacune depuis 2012. Ce repli a toutefois été plus que compensé par les 15'000 tonnes supplémentaires de volaille, indique l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans sa dernière publication, intitulée «agriculture et alimentation».

La production d'oeufs de poule a également fortement augmenté. En 2017, 54'000 tonnes ont été produites, soit 9000 tonnes de plus qu'en 2012. La demande a été particulièrement forte pour les oeufs bio, dont la part a quadruplé depuis 1990, pour atteindre aujourd'hui 14%.

Le café bat le fromage

La publication de l'OFS fournit des données, des faits et des informations intéressantes sur tous les maillons de la chaîne alimentaire suisse. Dans le secteur de l'alimentation, par exemple, les produits d'exportation record ne sont pas le fromage ou le chocolat, mais les boissons à base d'eau et le café, principalement en capsules.

Les produits de la ferme font par ailleurs un tabac en Suisse. Depuis 2010, le nombre d'exploitations proposant des ventes directes ont augmenté de 60%. Une ferme sur quatre recourt actuellement à ce canal de vente dans les vallées et une sur cinq dans les régions montagneuses.

Le revenu par exploitation s'élevait à 67'800 francs en 2017. Un travailleur familial à plein temps gagnait 50'000 francs par an, pour une semaine moyenne de 60 heures. Un tiers du budget des ménages des agriculteurs dépendait d'un emploi externe.

Les Suisses de plus en plus gros

En 2016, 56% de la consommation alimentaire - en termes d'énergie - a été couverte par la production nationale. Les principaux produits importés sont les fruits, les légumes et leurs préparations, suivis des boissons et de la viande.

Environ 250 kilos de lait et produits laitiers, 50 kilos de viande et 100 kilos de fruits ont été consommés par habitant et par an. En 2016, quelque 12% du budget des ménages a été consacré à l'alimentation, soit environ 1200 francs par mois. Avec 133 francs, la viande représente le plus important poste de dépense.

La consommation alimentaire dépasse largement les besoins et les Suisses deviennent toujours plus gros. En 2017, un peu plus de la moitié des hommes et un tiers des femmes étaient en surpoids. En 1992, cette proportion était encore respectivement de 40% et 20 pour cent. (ats/nxp)

Créé: 13.06.2019, 17h23

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.