Lundi 13 juillet 2020 | Dernière mise à jour 08:05

Canton du Valais Des étudiants astronautes s'entraînent à la montagne

Six apprentis astronautes suivent à Crans-Montana (VS) un entraînement de l'EPFL simulant les conditions d'une mission spatiale.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des astronautes en herbe s'entraînent jusqu'à dimanche à Crans-Montana (VS). L'association Space@yourservice de l'EPFL leur a concocté un entraînement reproduisant les conditions d'une mission spatiale, avec notamment des plongées nocturnes sous la glace.

Issus de plusieurs pays, ces six apprentis astronautes - trois filles, trois garçons - ont pris leurs quartiers jeudi sur le Haut-Plateau. L'objectif du camp consiste à se mettre dans des situations difficiles qui pourraient se reproduire dans l'espace.

«Le but est de tutoyer l'inconfort», explique Chloé Carrière, présidente de Space@yourservice, interrogée par Keystone-ATS. «Nous travaillons notamment la cohésion du groupe, comme si nous n'avions plus de contact avec la Terre», relève-t-elle.

L'activité phare du camp reste néanmoins la plongée sous la glace du lac de la Moubra, sous la conduite du Français Alban Michon, un explorateur polaire. «Le plus difficile, ce n'est pas le froid mais la gestion du stress. On ne peut pas sortir n'importe où et il ne faut pas être claustrophobe», raconte Christian Cardinaux, l'un des participants.

Sélectionnés par Claude Nicollier

Une quinzaine de personnes participent à ce camp d'entraînement, dont les six astronautes dits «analogues» et deux réservistes. Agés de 20 à 31 ans, ces derniers proviennent de Suisse, de France, de Grande-Bretagne et du Chili. Ils ont été sélectionnés parmi environ 200 candidats du monde entier, grâce notamment au concours de Claude Nicollier.

Issue d'étudiants de l'EPFL, l'association Space@yourservice souhaite vulgariser les sciences du spatial (astronomie, astrophysique, ingénierie spatiale) auprès du grand public et des étudiants. Parmi ses activités, elle a lancé le projet Asclepios, dont fait partie le camp d'entraînement de Crans-Montana. (ats/nxp)

Créé: 15.02.2020, 16h33

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.