Mercredi 1 avril 2020 | Dernière mise à jour 07:16

Jura La facture d'eau du club bondit de 100 à... 1500 francs

Le tarif de la consommation est désormais fixé en tenant compte de la surface de la propriété. Quand on possède un terrain d'athlétisme, c'est embêtant.

Un hectare jamais arrosé coûte cher à la société de gymnastique de Bassecourt (JU).

Un hectare jamais arrosé coûte cher à la société de gymnastique de Bassecourt (JU). Image: Lematin.ch/Vincent Donzé

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'entrée en vigueur d'un nouveau règlement relatif à l'évacuation et au traitement des eaux a un impact énorme et injuste sur une société sportive de Bassecourt (JU), dans la commune de Haute-Sorne. Motif: la taxation n'est plus seulement basée sur le débit, lequel définit le volume des eaux usées, mais aussi sur... la surface de la propriété!

Pour la FSG Bassecourt, une société de gymnastique de 160 membres qui porte mal son nom puisqu'il s'agit d'un club d'athlétisme, là où le bât blesse, c'est qu'elle possède un terrain d'un hectare composé d'une piste en tartan et d'un gazon jamais arrosé. Résultat: la facture d'eau a bondi de 100 à 1 500 francs!

Situation «aberrante»

Dans «Le Quotidien Jurassien», le trésorier du club juge la situation «aberrante», sachant que la consommation d'eau dans les vestiaires ne dépasse guère 10 m3 par an. Selon le QJ, le nombre de mètres carrés est pondéré en fonction du plan d'aménagement, ce qui prétérite encore la FSG Bassecourt.

Un terrain et un stade de football jouxtent le terrain d'athlétisme, mais les FC Bassecourt n'a pas subi de hausse de tarif. Et pour cause: «Nous ne sommes pas propriétaire du terrain», indique son président Francis Rebetez.

Le nouveau règlement communal découle d'une loi cantonale sur la gestion des eaux consécutive à une loi fédérale. Objectif: maintenir les canalisations en bonne état, par autofinancement.

Vincent Donzé

Créé: 06.02.2020, 19h01

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.