Mercredi 14 novembre 2018 | Dernière mise à jour 11:37

Suisse romande De faux courriels du DDPS tournent

Ces e-mails contiennent le virus informatique «Retefe», a mis en garde jeudi MELANI sur son compte Twitter.

«Retefe» est un logiciel malveillant de type cheval de Troie.

«Retefe» est un logiciel malveillant de type cheval de Troie. Image: Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Une vague de fraudes sévit actuellement en Suisse romande sur internet, prévient la centrale d'enregistrement et d'analyse pour la sûreté de l'information (MELANI). Les cybercriminels utilisent de faux courriels au nom du Département fédéral de la défense (DDPS).

Ces e-mails contiennent le virus informatique «Retefe», a mis en garde jeudi MELANI sur son compte Twitter. «Il ne faut surtout pas ouvrir les pièces jointes et immédiatement supprimer ces courriels», a précisé Max Klaus, directeur adjoint de MELANI, contacté par Keystone-ATS.

«Retefe» est un logiciel malveillant de type cheval de Troie, qui permet aux fraudeurs d'avoir accès aux identifiants d'e-banking des victimes. «Nous connaissons bien ce virus. Il sévit depuis plusieurs années», a rappelé Max Klaus.

(ats/nxp)

Créé: 08.11.2018, 17h50

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.