Lundi 24 juin 2019 | Dernière mise à jour 16:52

Habitat Federer privilégié? Le Jura calme le jeu

L'acquisition d'un terrain de 16 000 m2 au bord du lac de Zurich par le champion de tennis déplaît au député jurassien Raoul Jaeggi. Mais pas au gouvernement.

Le gouvernement jurassien reconnaît une inégalité de traitement entre citoyens au niveau de l'aménagement du territoire.

Le gouvernement jurassien reconnaît une inégalité de traitement entre citoyens au niveau de l'aménagement du territoire. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Roger Federer va bien, merci pour lui, après sa victoire de jeudi au tournoi ATP 1000 de Rome. À Delémont, son talent est apprécié comme partout. Ce qui n'a pas empêché le député Raoul Jaeggi (démocrate-chrétien autonome) de s'interroger au sujet d'un terrain de 16 000 m2 acquis par la star à Rapperswil-Jona (SG).

Le constat de Raoul Jaeggi, c'est que la loi fédérale sur l’aménagement du territoire (LAT) n'est pas la même pour tous. «Alors que ces 16 000 m2 pourraient accueillir une vingtaine de maisons familiales dans le Jura, pour autant que nous ayons l’immense chance de ne pas être bloqués par nos fonctionnaires fédéraux, la même surface accueillera la seule famille Federer», argumentait le député jurassien dans son intervention.

Célébrité nationale

Selon Raoul Jaeggi, la Constitution suisse «préconise très clairement une utilisation judicieuse et rationnelle du sol». D'où sa question: «Le Gouvernement peut-il nous dire si la Constitution fédérale et la LAT s’appliquent avec la même vigueur et la même rigueur pour une célébrité nationale que pour une modeste famille anonyme?»

La réponse lui est parvenue, et elle en étonne plus d'un. À la question de savoir si une célébrité bénéficie de certains privilèges, le gouvernement répond d'abord par l'affirmative: «La célébrité d'une personne rend son auditoire plus attentif».

Citoyen «ordinaire»

«Federer a certainement plus de facilité qu'un citoyen dit «ordinaire» à réserver une table dans un restaurant prestigieux ou à assister à un événement prisé», suppose le gouvernement jurassien.

«Pour des raisons fiscales, il intéresse également davantage les autorités communales et cantonales», reprennent les autorités jurassiennes. Mais l'argent n'est pas le seul justificatif à la différence de traitement: «Au niveau philosophique, on ne peut pas écarter l'existence d'une forme d'inégalité dans les rapports humains».

Inégalité de traitement

Au niveau juridique, le gouvernement jurassien estime toutefois qu'il en va autrement. «Le principe d'égalité des citoyens prévaut». Mais il reconnaît une inégalité de traitement entre citoyens au niveau de l'aménagement du territoire. «Un jurassien dispose de 595 m2 de zone à bâtir, un St-Gallois dispose "uniquement" de 297 m2».

À Rapperswil, le canton applique le principe d'une utilisation mesurée du sol «d'une manière spécifique» s'agissant de Roger Federer. Mais le Jura n'a pas de leçons à donner: la proportion de maisons individuelles dans le parc immobilier y est de 67%, contre 60% à St-Gall.

«Restrictions d'utilisation»

S'agissant de la parcelle de Roger Federer, l'Office fédéral du développement territorial a indiqué que les terrains concernés ont été confirmés en zone à bâtir à faible densité en 2011, et qu'une partie d'entre eux sont grevés de «restrictions d'utilisation», que ce soit pour des questions d'intégration paysagère ou à cause de la proximité des rives du lac.

La zone à bâtir dévolue à Roger Federer n'apparaît pas surdimensionnée. Autrement dit, «au vu des contraintes présentes sur les terrains acquis par M. Federer, la densification de ceux-ci ne pourrait être que sélective».

Avec ou sans courts de tennis? (Le Matin)

Créé: 17.05.2019, 08h40


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.