Mercredi 16 octobre 2019 | Dernière mise à jour 19:15

TV Fête des vignerons: la RTS envoie deux «fegnioles», même pas d'ici

Une Valaisanne (Manuella Maury) et une Jurassienne (Tania Chytil), sont les filles (en patois) qui présenteront les émissions. Testons leur vaudois.

Manuella Maury et Tania Chytil seront les ambassadrices de la RTS à Vevey.

Manuella Maury et Tania Chytil seront les ambassadrices de la RTS à Vevey. Image: RTS

La Fête des vignerons sur la RTS

«Le Couronnement» 18 juillet en direct dès 20h05 sur RTS Deux

«Le Cortège» le 27 juillet en direct dès 15h30 sur RTS Deux

«Le Spectacle» le 27 juillet en direct dès 20h05 sur RTS Un

«Le 1er Août» émission nationale avec Jean-Marc Richard, dès 20h15 sur RTS Un

Dès lundi 15 juillet:

«Millésime» tous les jours à 8h30 sur La Première

«Couleurs d’été» du lundi au vendredi, à 19h sur RTS Un. (Image: RTS)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Certes, il y a des Fribourgeois qui chantent (même plutôt bien) lors de la Fête des vignerons. Mais quelle idée a eue la RTS de mettre aux commandes des deux grandes émissions qu'elle va consacrer à la manifestation veveysanne une Valaisanne et une Jurassienne? La première, Manuella Maury, animera le plateau et commentera le Couronnement, le 18 juillet. Dans l'oreillette, elle aura les consignes de la deuxième, Tania Chytil, qui sera en régie. Les deux se retrouveront, le 27 juillet, date choisie pour la retransmission en direct du spectacle. Toujours commenté par Manuella Maury, mais avec cette fois l'apparition de Tania Chytil qui fera des interventions depuis les coulisses.

Avez-vous seulement vécu dans le canton de Vaud?

Manuella Maury Après le Valais, j'ai vécu deux ans à Lausanne quand je faisais de la radio, avant de partir 20 ans à Genève puis de retourner en Valais.

Tania Chytil J'ai grandi à Porrentruy puis je suis venue faire mes études à Lausanne à 18 ans. Suite à mon premier mariage, j'étais même devenue originaire de Saint-Saphorin. Aujourd'hui, je partage mon temps entre Genève et l'Ardèche.

Qui vous a choisies pour travailler sur les émissions de la Fête?

Manuella La direction me l'a proposé. J'ai dit oui car cela me rappelle des bons souvenirs. Je suis en effet entrée à la RTS il y a 20 ans en travaillant pour Radio Arlevin, la radio locale créée pour la Fête des vignerons. J'y ai vécu des moments formidables, assistant au spectacle, vivant à l'hôtel de la Gare à Vevey et goûtant tous les cépages. Avec l'équipe, nous nous étions dit: «à dans 20 ans». C'est une façon pour moi de tenir cette promesse.

Tania Comme je savais que je ne présenterai pas «Couleur d'été» cette année, je me suis portée candidate pour travailler sur la Fête. Je voulais rappeler que je sais faire aussi autre chose que de la présentation et j'adore les grandes couvertures médiatiques d'événements. On est sur le pont pendant trois semaines, on travaille avec tous les corps de métiers. C'est génial. Je n'avais pas bossé sur la Fête il y a 20 ans, mais j'étais allée voir le spectacle à titre privé.

Votre rapport, justement, à la Fête des vignerons?

Manuella Je trouve que c'est un événement qui montre toujours un aspect de la société de l'époque. Celle de 1977 avait un côté «Hair» (la comédie musicale hippie, ndlr), en 1999, c'était plus intello et celle de 2019 promet d'être plus écolo. C'est d'une envergure qui dépasse les frontières vaudoises et l'idée à la présentation est de s'adresser au public le plus large possible, pas qu'à celui très pointu des seuls Veveysans ou Vaudois.

Tania Ce n'est pas que pour les Vaudois. Je me souviens que, petite, j'avais regardé religieusement la Fête de 1977 à la télé à Porrentruy, avec mes parents. C'est une vraie fête populaire romande. Et j'avais adoré les costumes et la mise en scène de celle de 1999. C'était beau. La musique de cette édition-là, en revanche, j'avais eu plus de peine.

Bon, testons un peu vos connaissances vaudoises. Avez-vous déjà mangé un taillé aux greubons?

Manuella Le feuilleté au lard. Oui, mais je ne suis pas fan.

Tania Oui, c'est pas terrible. Les Vaudois font des choses meilleures, comme le papet.

Votre vin blanc préféré?

Manuella Un Heida de Vex (VS), le Clo de la Couta.

Tania Je suis plutôt rouge. Et là, mon préféré est un vin ardéchois, un chatus.

Aimez-vous le chasselas?

Manuella En bonne Valaisanne, il me faut un vin de soif. Un bon fendant minéral (donc un chasselas), c'est idéal.

Tania J'ai appris à l'apprécier avec le temps.

Si je vous dis que je n'ai pas d'acouet, c'est que je n'ai pas...?

Manuella D'à propos?

Tania Je ne sais pas.

C'est d'énergie. Que veut dire «épeclée»?

Manuella Beaucoup

Tania Un gros tas, une peufnée, comme on dit dans le Jura.

C'est juste. Un rabotson?

Manuella Quelqu'un d'en boule, par terre?

Tania Quelqu'un de petit.

Oui, un petit. Et une fegniole, qu'est-ce que c'est?

Manuella Une femme, non?

Tania Je ne sais pas

Oui, une femme, mais c'est plus proche de «gonzesse». Pardon d'avance, je vous appellerai comme cela dans le titre. Et si l'on se tchuffe, qu'est-ce qu'on fait?

Manuella On se bourre la gueule?

Tania Mystère...

C'est s'embrasser. Vous connaissez une histoire de Oin-Oin?

Manuella Je suis amie avec Claude Blanc, qui était Oin-Oin à la radio. Mais raconter une histoire... oui, il y a celle où il doit faire des rimes avec une grenouille et une histoire d'eau...

C'est Oin-Oin qui dit «J'étais dans l'étang aux grenouilles avec de l'eau jusqu'aux genoux» et quand la maîtresse lui fait remarquer que cela ne rime pas, il répond: «c'est pas ma faute s'il y avait pas assez d'eau pour que ça rime».

Tania Alors ça commence toujours par un truc du genre «C'est Oin-Oin qui entre dans un magasin...» mais je n'en ai pas une en tête. J'ai un peu oublié. Cela fait 15 ans que je vis à Genève et je suis encore plus nulle en genevoiseries. En revanche, le truc qui ne passe pas pour moi dans le canton de Vaud c'est «Je pèse sur le bouton». On presse, on ne pèse pas.

Résultat des courses

Des connaissances suffisantes en vaudoiseries, des liens assez forts avec la Fête... Celle-ci devrait être belle avec ces deux-là, même si elles ne sont pas vaudoises. Nous avons tout de même demandé à Philippa De Roten, directrice du département Société et culture de la RTS, si la question de l'origine des deux journalistes s'était posée au moment du choix.

«Je dois avouer que… non. Pas du tout! Le metteur en scène de la Fête est tessinois, les commentatrices valaisanne et jurassienne, le réalisateur genevo-britannique (Julian Nicole-Kay), les émissions radios sur La Première seront animées par des Vaudois, des Genevois et des collaborateurs venus de toutes les cantons romands. Et enfin notre studio recevra des collaborateurs de toutes les unités d’entreprises, de RSI, SRF et de RTR – nous ferons des émissions en romanche depuis Vevey! Fort heureusement, la Fête n’est de loin pas que vaudoise. Nous avons choisi Manuella Maury car elle a toutes les qualités pour tenir ce rôle: elle a commenté et vécu la fête de Rochaix en 1999, elle connaît par cœur et sur le cœur cet événement. Et elle est au cœur des téléspectateurs. C’est ce qui compte, non?»

Ouf, la RTS nous a visiblement évité les bracaillons, alors on ne va pas niousser.

Créé: 05.07.2019, 17h56


Sondage

Elections fédérales: allez-vous voter?



Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.