Samedi 20 juillet 2019 | Dernière mise à jour 13:07

Contagion Feu bactérien: le Valais en quarantaine

Après la région de Sion en 2012 et de Sierre en 2013, les cultures de pommiers et de poiriers sont attaquées dans la plaine de Bramois.

On reconnaît les symptômes du feu bactérien par un dessèchement des pousses, dont l'axe se replie en forme de crosse.

On reconnaît les symptômes du feu bactérien par un dessèchement des pousses, dont l'axe se replie en forme de crosse. Image: Canton du Valais/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le feu bactérien sévit dans des cultures de pommiers et de poiriers dans la plaine de Bramois (VS). Cette maladie attaquant les arbres fruitiers était déjà apparue en 2012 dans la région de Sion et en 2013 près de Sierre.

Dans un communiqué diffusé mercredi, l'Office cantonal valaisan de l'arboriculture recommande aux exploitants de la région concernée de contrôler systématiquement les cultures. Les citoyens sont priés de signaler tout cas suspect.

Les premières manifestations de la maladie doivent être systématiquement combattues pour éviter une plus grande dispersion. Le Valais est actuellement considéré comme une région de quarantaine. Les végétaux contaminés sont coupés et brûlés.

Plantes ornementales sensibles

On reconnaît les symptômes du feu bactérien par un dessèchement des pousses, dont l'axe se replie en forme de crosse. Ils peuvent toutefois être confondus avec les manifestations d'autres maladies moins graves.

Des plantes ornementales, comme certains cotonéasters, le «pyracantha» et l'aubépine sont particulièrement sensibles à la maladie. Sur les arbres fruitiers, ce sont surtout les fruits à pépins, comme le cognassier, le poirier et le pommier qui sont attaqués. (ats/nxp)

Créé: 03.07.2019, 12h33

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.