Jeudi 17 août 2017 | Dernière mise à jour 11:26

Question jurassienne Les firmes de Moutier devraient profiter du Jura

Ni les entreprises prévôtoises, ni l'économie de la région ne devraient pâtir du rattachement de la cité au Jura.

Tornos reste le principal employeur de Moutier dans le secteur secondaire avec un peu plus de 300 emplois.

Tornos reste le principal employeur de Moutier dans le secteur secondaire avec un peu plus de 300 emplois. Image: Keystone

Galerie photo

Moutier: du canton de Berne au canton du Jura

Moutier: du canton de Berne au canton du Jura Le dernier conflit politique lié au territoire en Suisse s'est résolu le 18 juin 2017. Les Prévôtois ont dit "oui" à 51,72% pour quitter le canton de Berne et rejoindre celui du Jura.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le rattachement de Moutier au canton du Jura ne devrait pas avoir de conséquences pour les entreprises prévôtoises, ni sur l'économie de la région. Le tissu industriel et économique est similaire et les industriels partagent les mêmes préoccupations quel que soit leur canton.

Mis à part quelques adaptations, les entreprises prévôtoises ne subiront pas beaucoup de changements, a expliqué lundi à l'ats Jean-Frédéric Gerber, directeur de la Chambre de commerce et d'industrie du canton du Jura. Une entreprise travaille de toute façon au-delà des frontières cantonales ou nationales.

La charge fiscale restera à peu près la même quel que soit le canton, estime-t-il. L'ajustement des jours fériés officiels, qui sont plus nombreux dans le Jura, ne devrait pas entraîner de coûts importants. Le nombre de jours fériés est encadré par la loi fédérale, rappelle M. Gerber.

Les désavantages seront compensés par des prestations de proximité, poursuit-il. Les industriels et les entrepreneurs pourront demander à faire partie de la Chambre de commerce et d'industrie du canton du Jura, mais une adhésion à cette instance privée n'est pas obligatoire. Les collaborations avec les autres chambres de l'Arc jurassien ne seront pas remises en question, ajoute M. Gerber.

Structure large

Pour la Chambre d'économie publique du Jura bernois (CEP), le rattachement de Moutier au canton du Jura sera sans conséquence sur l'économie régionale. «Nous faisons partie d'une structure industrielle homogène», relève le directeur de la CEP Patrick Linder.

«Nous sommes face à un système de production interdépendant et d'une communauté de destin au niveau de l'industrie», ajoute-t-il.

Le canton du Jura verra son territoire s'agrandir et le nombre d'entreprises augmenter, se réjouit de son côté Jean-Claude Lachat, responsable de la Promotion économique jurassienne. Les industriels de Moutier profiteront des mesures de diversification du tissu économique et pourront si nécessaire s'étendre en direction de Delémont, où des terrains et des locaux sont disponibles, selon lui.

La ville sera davantage orientée vers Bâle et dépendra de l'organe de promotion économique BaselArea. Actuellement, elle fait partie du Greater Geneva Berne Area.

Décisions politiques

S'agissant de promotion économique, la balle reste toutefois dans le camp des politiques, rappelle M. Lachat. Le canton du Jura a promis à Moutier d'accueillir une zone d'activités d'intérêt cantonal bénéficiant de procédures administratives accélérées pour l'obtention d'un permis de construire. Il a aussi annoncé qu'il favorisera la création d'un incubateur d'entreprises.

Tout comme le Jura, décolletage, microtechnique et horlogerie sont les secteurs clés des entreprises prévôtoises. Et comme leurs homologues jurassiennes, elles sont orientées vers les exportations.

En 2013, selon des chiffres de l'OFS, la ville comptait 3908 emplois dans 521 entreprises. La majeure partie concerne le secteur secondaire (1778 emplois). Tornos reste le principal employeur de la ville dans ce secteur avec un peu plus de 300 emplois.

Départs et arrivées en vue

Lors de la campagne, certains industriels ont indiqué qu'ils quitteront Moutier en cas de oui. D'autres établis dans le Jura bernois ont annoncé leur volonté de s'installer dans le canton du Jura qu'ils jugent plus favorable.

Patrick Röthlisberger, membre du comité pour le maintien de Moutier dans le Jura bernois a confirmé dimanche après le verdict des urnes son intention de changer le siège de son atelier de mécanique de précision. (ats/nxp)

Créé: 19.06.2017, 16h33


Sondage

Tarifs médicaux revus à la baisse: peut-on espérer payer moins son assurance-maladie?



Publicité

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.