Jeudi 19 septembre 2019 | Dernière mise à jour 12:39

Prosélytisme Des fitness réservés aux musulmans

Comme dans le cas des jeunes Djihadistes de Winterthur, de plus en plus de jeunes sont radicalisés dans les salles de sport.

Valdet Gashi, double champion du monde de boxe thaïe, en Syrie alors qu’il a rejoint l’Etat Islamique

Valdet Gashi, double champion du monde de boxe thaïe, en Syrie alors qu’il a rejoint l’Etat Islamique Image: Dr/Facebook

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est dans une cave bétonnée au sous-sol d’un quartier industriel de Winterthur que quatre des cinq djihadistes de Winterthur s’entraînaient sous la houlette de Valdet Gashi, un ancien champion de boxe Thai.

Ils seraient une quinzaine à s’être rencontrés régulièrement au 8 Industriestrasse. Au programme: fonte et Coran. Sous couvert d’anonymat, un ancien participant affirme: «Entre chaque session d’exercice nous prions sur les tatamis».

Comme le montrent les recherches du «Matin Dimanche», l’utilisation de salles de sport pour radicaliser des jeunes n’est pas un cas isolé. Lorenzo Vidino, spécialiste de l’islam et directeur du programme anti-extrémisme de l’Université George Washington confirme: «L’islamisation à travers les fitness et les salles de sport est un modèle très fréquent qui existe ailleurs en Suisse».

En France, plusieurs clubs de Fitness uniquement fréquentés par des musulmans seraient même sous étroite surveillance policière.

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L’application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad.

Créé: 06.06.2015, 22h57