Mercredi 20 novembre 2019 | Dernière mise à jour 17:15

Suisse La rougeole prend ses aises dans le canton de Neuchâtel

Malgré des mesures de contrôle, six personnes ont été contaminées par la rougeole après un premier cas dans une école du canton.

(Image d'illustration)

(Image d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le canton de Neuchâtel connaît une flambée de rougeole. En l'espace d'un mois, le service cantonal de la santé publique a eu connaissance de sept cas de cette maladie virale très contagieuse. Des mesures d'éloignement ont été prononcées.

Six nouvelles contaminations

Le médecin cantonal neuchâtelois a été informé le 18 janvier par les autorités sanitaires vaudoises d'un cas de rougeole chez un enfant de six ans domicilié dans le canton de Vaud mais scolarisé dans un établissement neuchâtelois. Malgré des mesures de contrôle, six nouveaux cas ont depuis été signalés.

Les personnes contaminées sont deux adultes employés dans une entreprise et quatre enfants en bas âge fréquentant une structure d'accueil de la petite enfance. Les personnes en contact pendant la période contagieuse avec l'enfant malade signalé par les autorités sanitaires vaudoises ont été identifiées.

Celles qui n'étaient pas vaccinées contre la rougeole ont été mises à l'écart de la communauté pendant 21 jours, a annoncé mercredi le canton de Neuchâtel. Cette mesure contraignante est nécessaire et doit être appliquée comme l'exige la loi sur les épidémies.

Plus d'une centaine de cas en 2017

La rougeole connaît une recrudescence en Roumanie, en Italie et en France avec un décès récent dans la région de Poitiers. Le médecin cantonal rappelle que la rougeole est une des maladies virales les plus contagieuses. Dans le canton de Neuchâtel, un seul cas a contaminé six autres personnes.

En 2017, plus de 100 personnes ont attrapé la rougeole en Suisse. C'est plus que les années précédentes, mais sans commune mesure avec les années 2000, où les autorités enregistraient encore entre 1000 et 2000 cas de contagion par an. La vaccination, à raison de deux doses, permet de se protéger à vie, sauf à des très rares exceptions. (ats/nxp)

Créé: 21.02.2018, 12h25

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.