Lundi 21 octobre 2019 | Dernière mise à jour 18:58

Canton de Thurgovie Il lui piétine le ventre et abuse sexuellement d'elle

Un Allemand de 52 ans a vu sa peine alourdie en appel mercredi pour avoir tué sa fille handicapée de façon particulièrement brutale.

Le tribunal retient contre l'accusé le chef d'accusation d'acte sexuel commis sur une personne incapable de discernement ou de résistance et confirme le meurtre par dol éventuel.

Le tribunal retient contre l'accusé le chef d'accusation d'acte sexuel commis sur une personne incapable de discernement ou de résistance et confirme le meurtre par dol éventuel. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La justice thurgovienne alourdit la peine infligée à un Allemand de 52 ans pour avoir tué sa fille de 25 ans de manière particulièrement brutale. En appel, elle condamne mercredi ce récidiviste à 12 ans de prison au lieu des 9 ans prononcés en première instance.

Les faits remontent au 2 janvier 2016. Ils se sont produits à Wagenhausen (TG) dans l'appartement d'un ami de la victime, en l'absence de ce dernier. Le prévenu et sa victime habitaient alors en Allemagne.

L'accusé a piétiné sa frêle victime, principalement son ventre, en prenant même appui sur une étagère pour donner plus de pression à ce qu'il décrit comme un «massage exorcisant». Les graves blessures internes subies par la jeune femme, handicapée mentale, ont conduit à sa mort.

Prétendue méthode de réanimation

Pourtant, l'accusé n'a pas appelé les secours. Il a même abusé sexuellement de sa fille agonisante, voire morte. Selon lui, il s'agissait d'une méthode de réanimation qu'il tenait d'un vieux livre sur le yoga.

Le quinquagénaire avait déjà été condamné en Allemagne à cinq reprises pour des délits liés à la drogue et une fois pour lésions corporelles. Son ex-partenaire et mère de la jeune fille avait déjà été victime de violences de sa part, tout comme la propre mère de l'accusé.

Acte sexuel pris en compte

En mars 2018, le Tribunal de district de Frauenfeld reconnaît l'homme coupable de meurtre par dol éventuel. Il ne retient pas, en revanche, l'acte sexuel commis sur une personne incapable de discernement ou de résistance, ni l'atteinte à la paix des morts. L'accusation fait alors appel, estimant que ces chefs d'accusation doivent être retenus et la peine augmentée à 13 ans. La défense fait de même, estimant que la peine doit, au contraire être réduite.

Suite au procès en appel qui s'est tenu le 13 mars dernier, la Cour suprême thurgovienne a donc tranché. Elle retient contre l'accusé le chef d'accusation d'acte sexuel commis sur une personne incapable de discernement ou de résistance et confirme le meurtre par dol éventuel. La peine de prison ferme est portée ainsi à 12 ans. (ats/nxp)

Créé: 19.06.2019, 18h28

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.