Jeudi 2 avril 2020 | Dernière mise à jour 00:54

Suisse Le frein à l'endettement sera-t-il assoupli?

Face à des projets d'envergure, plusieurs membres du Conseil fédéral semblent favorables à augmenter les dépenses de leur département.

Le gouvernement est prêt à se montrer moins vertueux avec l'endettement.

Le gouvernement est prêt à se montrer moins vertueux avec l'endettement. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le frein à l'endettement pourrait être le théâtre d'une nouvelle bataille politique, bien qu'il ait prouvé son efficacité et permis à la Suisse de réduire ses dettes. Le Conseil fédéral doit se prononcer sur son assouplissement d'ici la fin de l'année.

Et plusieurs ministres n'y sont pas opposés, comme l'explique le Blick dans son édition du 21 octobre.

Ils veulent plus d'argent

Selon plusieurs sources du tabloïd zurichois, les socialistes Simonetta Sommaruga et Alain Berset y verraient des avantages, que ce soit pour l'asile ou pour l'AVS. De même que Doris Leuthard (PDC), dont le DETEC recherche de l'argent pour de grands projets d'infrastructure retardés par le frein à l'endettement.

Didier Burkhalter (PLR) y songerait également, ajoute le Blick. Le Conseiller fédéral ne refuserait pas des fonds pour son DFAE et surtout pour l'aide au développement, mise à mal par les volontés d'économies de la droite au Parlement.

Des comptes meilleurs que prévu

Un assouplissement du frein à l'endettement donnerait donc de la marge au Conseil fédéral, d'autant plus que le gouvernement a moins dépensé ces dernières années. Et il ne manque pas de rappeler que les budgets ont été trop pessimistes.

Les comptes 2016 de la Confédération devraient boucler sur un excédent de 1,7 milliard de francs au lieu d'une perte de 500 millions de francs comme prévu. En outre, l'environnement actuel des taux négatifs permet d'emprunter à des conditions très favorables.

Pas sûr cependant que ces arguments suffisent à convaincre la population. Celle-ci plébiscite une politique budgétaire économe, a rappelé la veille le groupe de réflexion Avenir Suisse.

Créé: 21.10.2016, 09h01

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.