Mardi 19 février 2019 | Dernière mise à jour 00:02

Humeur Avec Freysinger et Perrin, l'UDC à la recherche de l'âge d'Or

Oskar Freysinger et Yvan Perrin sauront-il booster la campagne électorale ou leur aura est-elle du passé ?

En 2013, Yvan Perrin et Oskar Freysinger se retrouvaient à Neuchâtel pour fêter leur nouvelle vie de ministre... Sous l’œil de Raymond Clottu. La suite ne s'est pas déroulée avec le même succès.

En 2013, Yvan Perrin et Oskar Freysinger se retrouvaient à Neuchâtel pour fêter leur nouvelle vie de ministre... Sous l’œil de Raymond Clottu. La suite ne s'est pas déroulée avec le même succès. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ainsi donc Oskar Freysinger revient en 2019 coordonner la campagne de l'UDC romande pour les élections fédérales. Du côté de Neuchâtel, Raymond Clottu rend son tablier d'indépendant, ce qui permet à Yvan Perrin d'espérer reprendre son siège. Même si le premier n'est pas candidat, c'est un double retour révélateur de l'essoufflement de l'UDC en terre romande.

Passages écourtés

Nous voila soudain plongé des années en arrière quand ces deux politiciens faisaient les grandes heures du parti sur les plateaux de télévision. A l'époque, les deux parlementaires fédéraux avaient réponse à tout. Ils dynamitaient les débats, mettaient les rieurs et les grincheux de leur côté. Les années ont passé. Les deux ont joué de leur notoriété pour entrer dans leurs gouvernements respectifs. Des problèmes de santé pour l'un, des problèmes d'ego pour l'autre ont écourté leur passage.

La barbe

Depuis, Oskar Freysinger et Yvan Perrin ont en commun un certain goût pour l'ombre après avoir trop goûté à la lumière. De temps en temps, une nouvelle photo les montre avec le même genre de barbe, qui les vieillit et leur donne un air fatigué. Mais les médias guettent toujours leur soubresaut, en l'occurrence aujourd'hui leur retour sur scène pour un nouveau tour de piste. Difficile de prévoir quel en sera l'impact sur l'opinion...

Les meilleures soupes

Un dicton dit: on ne peut être et avoir été. Un peu comme si l'équipe suisse de ski allait rechercher Didier Cuche et Didier Defago pour s'assurer des podiums en descente. Mais un autre dicton dit: c'est dans les vieilles casseroles qu'on fait les meilleures soupes. «Personne ne peut le faire mieux que lui», assure Albert Rösti, le président de l’UDC suisse, en parlant d'Oskar Freysinger. On verra s'il est capable d'une métamorphose, car depuis sa défaite, il y a deux ans, il n'a servi en public que la soupe à la grimace. (Le Matin)

Créé: 12.02.2019, 15h26

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.