Mardi 7 avril 2020 | Dernière mise à jour 16:23

Enseignement Fribourg se prononce pour une deuxième langue nationale

Les élus ont voté à l'unanimité une résolution «Pour une cohésion nationale», s'alarmant des suppressions du français dans d'autres cantons.

Fribourg, à cheval entre la Suisse alémanique et la Suisse romande, a toujours beaucoup investi dans le domaine de l'apprentissage des langues.

Fribourg, à cheval entre la Suisse alémanique et la Suisse romande, a toujours beaucoup investi dans le domaine de l'apprentissage des langues. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le débat sur les langues nationales s'est invité vendredi 12 septembre au Grand Conseil fribourgeois. Les députés ont exprimé leur inquiétude au sujet de la compréhension entre les régions linguistiques. Ils ont voté à l'unanimité une résolution «Pour une cohésion nationale».

Canton bilingue

«Il est alarmant que certains cantons alémaniques mettent en péril cette solidarité en rétrogradant la langue française», déplorent ses auteurs Albert Lambelet (PDC) et Andrea Burgener Woeffray (PS). Et de citer les volontés de supprimer l'apprentissage du français à l'école primaire dans les cantons de Thurgovie, Nidwald et Lucerne.

Le Conseil d'Etat devra inviter le Conseil fédéral à engager plus de moyens dans la promotion des échanges culturels, et à veiller au bon apprentissage d'une deuxième langue nationale à l'école primaire. Et il demandera à la Conférence des directeurs cantonaux de l'instruction publique de combler les lacunes dans l'enseignement de ces langues.

Fribourg, à cheval entre la Suisse alémanique et la Suisse romande, a toujours beaucoup investi dans ce domaine et juge judicieux qu'un cadre uniforme s'applique à l'échelle du pays. Le Grand Conseil fribourgeois se propose comme partenaire au dialogue, et s'adressera en ce sens aux différents parlements cantonaux. (ats/nxp)

Créé: 12.09.2014, 12h39

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.