Dimanche 13 octobre 2019 | Dernière mise à jour 22:31

Genève Retrouver la RTS: le (faux) espoir des frontaliers

Des discussions sont en cours pour recevoir à nouveau les programmes suisses, coupés depuis le 3 juin. Il n'y aura au mieux qu'une version light.

L'arrêt de la technologie TNT en Suisse a privé nos proches voisins des émissions de télé suisses.

L'arrêt de la technologie TNT en Suisse a privé nos proches voisins des émissions de télé suisses.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le 3 juin dernier, la SSR a cessé de diffuser ses programmes télé via le numérique terrestre. Seule une toute petite minorité des ménages en Suisse dépendant de la TNT pour les recevoir, cette technologie coûteuse n'était plus jugée indispensable.

Sauf que cette décision a eu des conséquences à l'étranger, du moins dans les régions frontalières. La diffusion par TNT implique en effet des débordements, les programmes de la SSR normalement réservés au territoire suisse pouvant alors être reçus quelques kilomètres au-delà des limites du pays. Français, Allemands, Autrichiens et Liechtensteinois pouvaient ainsis regarder des matches de la Ligue des champions, des films en première diffusion ou des séries inédites comme «Game of Thrones» gratuitement, sans même à avoir à payer la redevance, contrairement aux Suisses.

Une opération à 135 000 francs

Mais donc, depuis le 3 juin, c'est terminé. Et cette absence se fait visiblement cruellement sentir puisqu'une réunion a lieu le 6 juin dernier pour envisager un retour des émissions de la RTS dans la région française autour de Genève. Selon «Le Dauphiné», des membres du Forum d’agglo (l'organe consultatif du projet d'agglomération du Grand Genève, réunissant Français, Genevois et Vaudois) ont en effet rencontré le directeur général de la SSR, Gilles Marchand. Avec l'idée que des tiers reprennent la diffusion des programmes de la RTS via les deux canaux disponibles sur les émetteurs TNT locaux. Qui seraient les antennes du Salève et de la Dôle. Le coût de l'opération est estimé à 120 000 euros (135 000 francs) et pourrait être financé par le Groupement Local de Coopération Transfrontalière du Grand Genève, selon le journal.

La SSR ne confirme pas

Le quotidien fait d'ailleurs preuve d'optimisme en titrant «La télé suisse pourrait revenir vite sur nos écrans». Il écrit ainsi que cette mesure pourrait être validée début juillet déjà. Contactée par «Le Matin», la SSR est moins catégorique: «Nous ne confirmons pas les informations publiées par «Le Dauphiné». La question de savoir si l'exploitation des émetteurs TNT en Suisse pourrait être reprise par des tiers fait effectivement actuellement l'objet de discussions et d’évaluations, auxquelles la SSR participe également». Mais on en reste donc pour l'instant au stade de discussions. D'ailleurs, «la reprise des antennes de TNT par un tiers n'aurait aucune conséquence pour la SSR qui n'est pas propriétaire de ces antennes, nous précise l'Office fédéral de la communication (OFCOM). Le réseau DVB-T national était en effet exploité par Swisscom sur mandat de la SSR».

Une RTS au rabais

On peut en revanche confirmer les réserves que «Le Dauphiné» émet en fin d'article. Si la région frontalière de Genève devait recevoir à nouveau les programmes suisses, il s'agirait d'une RTS au rabais. La SSR ne peut en effet en aucun cas diffuser hors de ses frontières des programmes dont elle achète les droits pour la Suisse uniquement. Comme, typiquement, les grandes manifestations sportives, les films et séries en première diffusion. La RTS ne peut diffuser à l'étranger que ses productions propres, comme ses magazines («ABE», «Temps présent», etc) ou ses divertissements. En somme, ce que les voisins français près de Genève (et les habitants du monde entier d'ailleurs) peuvent déjà voir sur Internet. Le Grand Genève sera-t-il donc prêt à payer plus de 100 000 francs pour recevoir Internet sur sa télévision?

Créé: 16.06.2019, 14h58

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.