Lundi 27 janvier 2020 | Dernière mise à jour 06:21

Rentrée scolaire Gare aux comportement des enfants sur la route

Le BPA, avec le soutien du Fonds de sécurité routière et de la police, lance une campagne à l'occasion de la rentrée scolaire.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La rentrée scolaire approche. Il faut s'attendre à une augmentation du nombre d'enfants sur et le long des routes. Le BPA, avec le soutien du Fonds de sécurité routière et de la police, lance une campagne intitulée Chemin de l'école.

Chaque année, en Suisse, 950 enfants de moins de 15 ans ont un accident dans la circulation routière, qu'ils se déplacent à pied, à trottinette ou à vélo, annonce jeudi le Bureau de prévention des accidents (BPA). Cent quatre-vingt sont grièvement blessés et 7 perdent la vie. Quarante pour cent de ces accidents ont lieu sur le chemin de l'école.

Les accidents qui touchent les enfants âgés de 4 à 9 ans se produisent essentiellement lorsqu'ils traversent la route, sur un passage piéton ou en dehors. Dans trois quarts des cas, l'enfant est happé par une voiture.

«Pour les enfants, le trajet scolaire est une expérience très particulière», rappelle le BPA. «Ils jouent, font les fous et se racontent leurs dernières aventures, sans penser aux dangers qui les guettent le long des routes», ajoute ce dernier.

Redoubler de prudence

La nouvelle campagne du BPA est destinée à attirer l'attention sur les dangers de la circulation routière sur le chemin de l'école, et de manière plus générale. Il s'agit de sensibiliser les conducteurs au fait que les enfants ont souvent un comportement imprévisible sur le trottoir ou sur la chaussée.

S'ils se mettent ainsi en danger, ce n'est pas intentionnel. Ce sont des enfants. Du fait de leur taille, leur champ visuel est réduit, et différents éléments leur bouchent la vue.

Par ailleurs, la conscience que les enfants ont des dangers qui les menacent varie en fonction de l'âge. En dessous de 10 ans, ils ont beaucoup de peine à évaluer la vitesse à laquelle une voiture s'approche. Les conducteurs doivent donc être doublement prudents, dans leur propre intérêt et dans celui des enfants.

A travers les yeux d'un enfant

Outre des affiches, des bannières en ligne et des messages diffusés sur les écrans des stations-services, le matériel de campagne du BPA comprend des vidéos de réalité virtuelle à 360 degrés. Grâce à des lunettes spéciales ou à des lunettes en carton, et un smartphone, cette vidéo permet de voir la circulation à travers les yeux d'un enfant.

Cette campagne est menée avec le soutien de la police et financée par le Fonds de sécurité routière. Certaines opérations de sensibilisation s'adressent aux enfants eux-mêmes.

Ainsi, les élèves de première année pourront sensibiliser les adultes de leur entourage au comportement souvent imprévisible des enfants dans la rue en leur envoyant une carte postale. Il existe en outre des feuilles de bricolage, des autocollants ou encore le site d'information doublement-prudents.ch. (ats/nxp)

Créé: 08.08.2019, 15h29

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.