Jeudi 21 novembre 2019 | Dernière mise à jour 00:20

Téléphonie À son tour, Genève met son veto à la 5G

Le Grand Conseil genevois a adopté un moratoire, mercredi soir, sur l'introduction de la 5G dans le canton.

Débattue en urgence, la motion est motivée par le principe de précaution.

Débattue en urgence, la motion est motivée par le principe de précaution. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un jour après leurs homologues vaudois, les députés genevois demandent un moratoire sur la mise en place de la 5G sur le territoire du canton. La motion adoptée mercredi demande d'attendre les résultats d'études scientifiques indépendantes.

«On nous dit que la fréquence est quasiment la même que pour la 4G. Mais la 5G sera utilisée pour connecter des objets entre eux. L'environnement sera de plus en plus chargé en ondes magnétiques, et personne ne sait si leur accumulation est nocive pour la santé», a dénoncé le PDC Bertrand Buchs, premier signataire de la motion. Les députés veulent aussi connaître l'effet de la 5G sur la faune.

Principe de précaution

Débattue en urgence, la motion est motivée par le principe de précaution. «Il faut la voter sur le siège pour donner un signal clair», a plaidé la Verte Katia Leonelli. Mais pour le magistrat Vert Antonio Hodgers, en charge du Département du territoire, il est prématuré de voter une restriction préventive: «Un renvoi en commission permettrait une approche plus scientifique.»

Adoptée par 58 oui, contre 28 non (PLR) et une abstention, la motion invite le Conseil d'Etat à demander à l'Organisation mondiale de la santé de piloter des études scientifiques indépendantes. Contrairement à leurs homologues vaudois, les députés genevois ne se contenteront pas des conclusions du rapport de l'Office fédéral de l'environnement sur cette nouvelle technologie. (ats/nxp)

Créé: 11.04.2019, 09h14

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.