Dimanche 22 juillet 2018 | Dernière mise à jour 14:09

Suisse Genève et Berne vont renouveler leur exécutif

Plusieurs cantons et villes éliront un nouveau gouvernement ou un nouveau parlement en 2018.

Sur les sept conseillers d'Etat genevois, seul François Longchamp ne sera pas candidat pour la prochaine législature.

Sur les sept conseillers d'Etat genevois, seul François Longchamp ne sera pas candidat pour la prochaine législature. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Cette année, plusieurs cantons dont Genève et Berne, de même que la ville de Zurich renouvelleront aussi bien leur exécutif que leur Parlement. A Fribourg, seul un siège au Conseil d'Etat sera à repourvoir.

A Genève, l'élection du Grand Conseil et le 1er tour au Conseil d'Etat se tiendront le 15 avril. Six des sept magistrats se représentent. Le MCG Mauro Poggia pourrait être menacé étant donné que son parti s'est affaibli. La seule femme du gouvernement, la socialiste Anne Emery-Torracinta, pourrait, elle, voir son siège ravi par un de ses colistiers. Il faudra vraisemblablement un second tour.

Du côté du Grand Conseil, les regards seront tournés vers le MCG. Il s'agira de voir si la formation parvient à atteindre le quorum sans son meneur charismatique Eric Stauffer. Depuis son départ fracassant, le MCG est à la peine et n'arrive plus à dicter l'agenda politique comme il l'avait fait lors des deux précédentes législatures.

Siège francophone convoité

Dans le canton de Berne, les électeurs seront appelés aux urnes le 25 mars. Trois des sept ministres sortants tirent leur révérence: le Vert Bernhard Pulver, la socialiste Barbara Egger-Jenzer et le PLR Hans-Jürg Käser.

La gauche partira unie pour tenter de renverser la majorité de droite au Conseil d'Etat. Pour ce faire, elle présente un ticket à quatre, composé de trois socialistes et un Vert. Pour défendre ses couleurs, le PS a choisi le conseiller d'Etat sortant Christoph Ammann, la conseillère nationale Evi Allemann et le francophone Christophe Gagnebin.

En lançant ce dernier, le PS bernois espère évincer le conseiller d'Etat UDC Pierre Alain Schnegg, qui occupe le siège garanti au Jura bernois par la constitution. Si cela devait se produire, la majorité du gouvernement basculerait selon toute vraisemblance à gauche. Au Grand Conseil, le camp bourgeois devrait maintenir sa majorité.

Succession Marie Garnier

Les Fribourgeois sont eux appelés aux urnes pour une élection complémentaire. Les citoyens devront désigner le 4 mars le successeur de la ministre verte démissionnaire Marie Garnier. La cheffe du groupe au Grand Conseil, Sylvie Bonvin-Sansonnens, est sur les rangs pour défendre le siège.

Mais la gauche pourrait partir désunie. La conseillère nationale socialiste Valérie Piller Carrard a d'ores et déjà fait part de son intérêt. A droite, le PLR compte lancer le député au Grand Conseil Didier Castella. L'UDC devrait elle aussi présenter un candidat. Le délai pour le dépôt des listes est le 22 janvier. Le gouvernement fribourgeois est actuellement composé de 3 PDC, 2 PS, 1 PLR et 1 Verte.

Suisse alémanique

A part Berne, quatre autres cantons organisent un scrutin outre-Sarine: les Grisons, Glaris, Obwald et Nidwald. Aux Grisons, l'UDC a de bonnes chances de faire son retour à l'exécutif, après dix ans d'absence.

Tous les espoirs reposent sur les épaules du commandant de la police cantonale, Walter Schlegel. Résultat le 10 juin. Dans le canton de Glaris, c'est le PS qui espère réintégrer l'exécutif après une pause de quatre ans. Le scrutin se tiendra le 4 mars.

L'UDC veut reconquérir Zurich

Au niveau communal, la ville de Zurich renouvellera le 4 mars aussi bien son exécutif que le Parlement communal. Quinze candidats se disputent déjà les neuf sièges de l'exécutif. Suite à des départs, deux sont vacants. Et l'UDC entend bien en profiter.

La deuxième force politique de la ville, qui n'a plus de représentant à l'exécutif depuis des décennies, lance deux candidats. La ville est actuellement dirigée par quatre socialistes, deux PLR, un Vert, un PDC et un membre de la Liste alternative (AL). (ats/nxp)

Créé: 02.01.2018, 10h00

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.