Dimanche 19 mai 2019 | Dernière mise à jour 09:17

Cannabis Et si Genève devenait le laboratoire de la légalisation?

Une commission propose de faire du canton le théâtre d’une expérience inédite en Suisse. Un projet fumeux?

Genève va-t-elle servir de laboratoire?

Genève va-t-elle servir de laboratoire? Image: Fotolia

Sondage

Les cantons romands doivent-ils sanctionner les fumeurs de cannabis avec plus de sévérité?

Oui, il faut appliquer le cadre légal dans toute sa rigueur.

 
39.7%

Oui mais seulement si cela ne détourne pas la police de tâches plus urgentes.

 
8.7%

Non, la chasse aux fumeurs de joints est inefficace.

 
14.2%

Non, il faut plutôt dépénaliser la consommation de cannabis.

 
37.4%

3679 votes au total


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La légalisation du marché du cannabis? S’il y a un sujet susceptible de concurrencer l’éternel débat sur la peine de mort dans le cœur de la population, c’est celui-ci. Mais aujourd’hui, ce projet vient de recevoir un sérieux coup de boost, via une feuille de route adressée au Conseil d’Etat genevois par une commission présidée par l’ancienne conseillère fédérale socialiste Ruth Dreifuss.

Le groupe recommande au Canton de demander une dérogation à Berne afin d’autoriser – pour l’expérience – la culture et le commerce de drogue douce, annonce le site du «Temps». Il estime que le texte de la Loi sur les stupéfiants, en Suisse, pourrait permettre à Berne d’accéder à une éventuelle demande de Genève.

Contacté par «Le Temps», l’Office fédéral de la santé publique refuse pour l’heure de commenter «la conformité au droit» de l’idée. Quant au Conseil d’Etat genevois, il se montre plus enthousiaste. Responsable de la Santé, Mauro Poggia (MCG) se dit même «d’accord d’aller de l’avant», conscient de l’«échec» de la répression. (Le Matin)

Créé: 29.12.2014, 15h21

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.