Samedi 17 août 2019 | Dernière mise à jour 22:26

Votations 19 mai Les Genevois vont recevoir 248 pages d'explications!

Le 19 mai, les Genevois se prononcent sur 9 objets cantonaux. Avec les objets fédéraux, ils recevront près de 250 pages à lire. Du gaspillage à l'heure du numérique ? Et pour quel taux de lecture?

L'information aux citoyens est primordiale en démocratie. Mais qui prend le temps de lire une telle quantité d'arguments sur une telle diversité de sujets ?

L'information aux citoyens est primordiale en démocratie. Mais qui prend le temps de lire une telle quantité d'arguments sur une telle diversité de sujets ? Image: istock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

192 pages, c'est la taille d'un roman moyen. 192 pages, ce sera la taille des explications que recevra chaque Genevois(e) pour les votations cantonales du 19 mai prochain, divisées en 9 objets. A cela, il faut ajouter les votations fédérales avec deux rendez-vous: la réforme de fiscalité et de l'AVS (RFFA) et l'arrêté fédéral modifiant la directive de l'UE sur les armes. La brochure du Conseil fédéral est également étoffée: 56 pages.

Caisse de prévoyance

Au total, cela fera donc 248 pages à faire parvenir aux 265 500 électeurs inscrits du canton. A l'heure d'Internet, le procédé peut paraître d'un autre temps. Le Conseil d'Etat communiquera demain le détail de ces votations d'une diversité inédite pour le citoyen genevois. Mais son contenu est déjà connu. Le premier dossier concerne la modification de la loi sur la Caisse de prévoyance de l'Etat de Genève. Deux variantes sont proposées (loi 1 ou loi 2), assorties d'une question subsidiaire pour les départager.

Magasins, fiscalité, culture et LAMal

Ensuite les Genevois se prononcent sur un sujet plus pratique: la modification des heures d'ouverture des magasins «pour sauver les emplois du commerce genevois». Le cinquième objet concerne la loi sur l’imposition des personnes morales, qui est la mouture cantonale de la réforme fédérale (RFFA) votée le même jour. En sixième position, le peuple tranchera sur l'initiative: «Pour une politique culturelle cohérente à Genève». Ensuite, les assurés devront choisir entre l'initiative: «Pour des primes d'assurance-maladie plafonnées à 10% du revenu», mise en concurrence avec un contreprojet de modification de la LAMal. Ces deux objets sont assortis d'une ultime et neuvième question subsidiaire pour trancher entre l'initiative et le contreprojet...

Une transition vers le numérique

Une telle quantité de papier à l'heure d'Internet ne relève-t-elle pas du gaspillage? Pour l'écologiste Lisa Mazzone, la priorité demeure l'information: «Il est essentiel d'abord que les citoyens soient bien informés. Aujourd'hui, on pourrait toutefois travailler davantage avec Internet. D'une manière volontaire les citoyens pourraient faire savoir qu'ils ne veulent plus de papier, comme nous travaillons au Parlement à Berne. Pour cela il faudrait améliorer l'attractivité des brochures numériques, leur mise en page et faciliter la navigation». Quant au taux de lecture d'une telle quantité d'informations, il est difficile de l'estimer: «L'information doit parvenir aux citoyens même s'il n'est pas lue...», défend-elle.

Créé: 26.03.2019, 11h54

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.