Samedi 28 mars 2020 | Dernière mise à jour 21:20

Quarantaine Une Genevoise atteinte du Coronavirus témoigne

Confinée avec son mari et ses deux enfants en bas âge, la jeune mère de 31 ans ne se doutait pas qu'elle était atteinte du virus. Elle se confie au matin.ch.

Infectée par le coronavirus, une Genevoise est en quarantaine dans son appartement avec son mari et ses deux enfants en bas âge.

Infectée par le coronavirus, une Genevoise est en quarantaine dans son appartement avec son mari et ses deux enfants en bas âge. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Prise d'une toux légère, une Genevoise de 31 ans - qui souhaite garder l'anonymat - a appris lundi qu'elle avait contracté le coronavirus. Désormais, elle vit confinée chez elle avec son mari et ses deux enfants âgés de 2 ans et demi et 7 mois. Au lendemain de cette nouvelle, la jeune femme qui travaille avec des personnes âgées livre son témoignage exclusif au matin.ch.

Des symptômes légers

«Tout a commencé jeudi dernier. J'ai toussé pendant une heure, mais rien d'alarmant. Samedi dans la nuit, j'ai eu un tout petit peu de fièvre 38 degrés et le nez bouché. C'est tout.

Je pensais être en bonne santé, mais puisque je travaille avec des personnes âgées, j'ai quand même décidé d'appeler la hotline dimanche matin. J'ai fait le test. Le médecin était sceptique, il pensait que je n'avais rien. Il m'a dit «Je sais que vous n'avez pas le coronavirus, vous n'avez pas les symptômes. Ça se voit que vous êtes en forme. Mais on va s'en assurer». Lundi, je bordais mon enfant lorsque j'ai reçu l'appel du médecin. Le test était positif.

«Hyper choquée»

Même si on se sent bien, quand on vous dit "Vous êtes positive au Coronavirus" ça fait quelque chose! J'ai été hyper choquée, j'ai pleuré. Mon mari, à côté de moi tremblait, il avait peur. Les enfants ne comprenaient pas ce qui se passait. Je ne m'y attendais pas du tout, puisque je n'avais presque pas de symptômes. On croit toujours que ça arrive aux autres. Ben non. Là, c'était moi.

Mais après le choc de la nouvelle, on s'en est vite remis. Je vais très bien. Si je ne connaissais pas l'existence du coronavirus, je ne me serais pas considérée malade. Je ne sais pas comment j'ai pu le contracter: je n'ai pas côtoyé de personne visiblement malade.

Mon mari (32 ans) va bien, mais il commence un peu à tousser. Mon fils de 2 ans et demi pète le feu et la petite de 7 mois a de la fièvre depuis deux jours, le rhume et de la toux. Donc je dois surveiller qu'elle n'ait pas de difficulté respiratoire. Tous les trois n'ont pas été testés et ne le seront probablement pas.

Les médecins nous ont conseillé de nous tenir éloignés un maximum les uns des autres, même entre nous quatre. Bien-sûr, avec les enfants, ce n'est pas possible. Tout ce que nous pouvons faire, c'est nous laver les mains et les désinfecter régulièrement.

Deux paquets de pâtes et deux boîtes de thon

Pour l'instant, on a un mini stock: deux paquets de pâtes et deux boîtes de thon. Mais on va se débrouiller. J'ai de la farine, je peux faire du pain. Mon frère qui a dû rentrer de l'étranger fait les courses pour nous et les dépose devant notre porte. De la nourriture, des médicaments pour la fièvre, des couches: on ne manque de rien.

Pour nous, c'est facile parce qu'on a notre appartement et on vit près de nos parents qui nous laissent leur jardin pour les enfants. Si on emmène les petits jouer dehors, eux rentrent à l'intérieur pour éviter d'être contaminés.

On tient nos distance, mais on se voit de loin. Hier soir, on a pris l'apéro avec eux. Nous étions en haut de l'escalier de notre appartement, les parents, en bas dans la cour. Il y avait 10 mètres entre chacun, mais on pouvait discuter tous ensemble. Nous avons de la chance, c'est un confinement de luxe. Habiter dans un deux pièces sans pouvoir sortir: ça, ça doit être horrible.

«Soulagée de l'avoir eu»

J'ai eu ma généraliste au téléphone qui m'a dit que je pouvais déjà retourner travailler lundi prochain si je n'ai plus de symptômes.

Depuis que je sais que j'ai le coronavirus, je suis beaucoup plus détendue. Car c'est fait et je suis malgré tout en bonne santé. Mes symptômes n'évoluent pas. J'ai juste eu le nez bouché et une faible fièvre durant une nuit, c'est tout. C'est ça qui est affolant! On pense qu'on n'a pas le coronavirus parce qu'on se sent bien et qu'on peut sortir. En fait non! On n'en a aucune idée!»

Laura Juliano

Créé: 18.03.2020, 06h58

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.