Lundi 19 novembre 2018 | Dernière mise à jour 04:36

Imigration Pourquoi tant de Géorgiens demandent-il soudainement l'asile en Suisse?

L'an dernier, les ressortissants de ce pays du Caucase étaient près de deux fois plus nombreux qu'en 2016 à demander l'asile dans notre pays. Certains politiciens se disent inquiets.

Image: Keystone

Faits et chiffres sur le Géorgie

La Géorgie est un Etat démocratique. Près de 3,7 millions de personnes y vivent sur environ 69'700 kilomètres carrés. Un tiers d'entre elles habitent la capitale, Tiflis. Depuis les affrontements militaires entre les troupes géorgiennes et russes, en 2008, la situation s'est normalisée selon le Département fédéral des affaires étrangères. La criminalité a par ailleurs baissé au cours des dernières années.

Vers un retour à l'obligation de visa?

Le secrétariat d'Etat aux migrations explique la hausse des requérants d'asile géorgiens par la suppression, en 2017, de l'obligation de visa pour les ressortissants de ce pays du Caucase. Depuis, ceux-ci peuvent en effet se rendre pendant au maximum 90 jours dans les 26 pays européens de l'espace Schengen sans avoir besoin de visa. Or comme le nombre de requérants d'asile géorgiens a fortement augmenté depuis, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) envisage désormais de remettre en cause cette libéralisation des visas, selon «20 Minuten».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Selon la récente statistique du secrétariat d'Etat aux migrations, le nombre de demandes d'asile déposées par des Géorgiens a passé de 465 à 670, entre 2016 et 2017. Il s'agit-là d'une augmentation de 44%, écrit ce jeudi 20 Minuten, tout en précisant que, durant ce même laps de temps, aucune demande de ressortissants géorgiens n'a été acceptée.

Malgré cela, le conseiller national Thomas Matter (UDC/ZH) se dit inquiet. «Depuis que les Géorgiens n'ont plus besoin de visa pour se rendre en Europe, les demandes d'asile explosent en Suisse.» Selon lui, les chiffres de janvier 2018 sont particulièrement alarmants: «Environ 100 ressortissants géorgiens ont demandé l'asile dans notre pays. Si l'on extrapole, on arrive à plus de 1000 demandes pour toute l'année.» Il exige que la Suisse prenne des mesures. «Ce sont avant tout des réfugiés économiques qui viennent pour abuser de notre droit d'asile.» Le conseiller aux Etats PDC Pirmin Bischof se montre lui aussi préoccupé: «J'ai de la peine à m'imaginer que les Géorgiens soient persécutés et menacés chez eux.»

Denise Graf, d'Amnesty International, a un tout autre avis sur la question: «Il s'agit d'un phénomène passager. Dès qu'un certain nombre de requérants auront reçu une réponse négative, la tendance s'inversera à nouveau.» Elle rappelle par ailleurs qu'il est important de traiter chaque demande au cas par cas. «Si l'on considère la situation des droits de l'homme en Géorgie, certaines demandes d'asile de réfugiés politiques sont indéniablement justifiées.» Selon elle, des cas de torture ou d'abus par la police sont régulièrement signalés. (Le Matin)

Créé: 22.02.2018, 12h57

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters