Samedi 18 janvier 2020 | Dernière mise à jour 04:11

Média Gilles Marchand défend la réorganisation de la SSR

Le directeur de la SSR rappelle que le redéploiement de l'entreprise doit éviter des coupes dans la production journalistique.

Gilles Marchand explique que les économies doivent plutôt être faites dans les infrastructures.

Gilles Marchand explique que les économies doivent plutôt être faites dans les infrastructures. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La SSR est sans doute l'entreprise média la plus décentralisée au monde, selon son directeur. Gilles Marchand rappelle le but de la réorganisation de l'entreprise de service public: éviter des coupes dans la production journalistique.

Le Conseil national a donné suite mardi à cinq initiatives parlementaires visant à ancrer la répartition des sites de production de la SSR entre Genève, Lausanne, Berne et Zurich.

Dans une interview parue jeudi dans «24 Heures» et «Tribune de Genève», M. Marchand dit comprendre l'attachement du parlement au fédéralisme et à la décentralisation, mais défend les projets de la SSR.

«La réalité objective est que nous sommes hyperdécentralisés et contents de l'être», indique le directeur de la SSR. «Je rappelle que nous avons 7 studios principaux et 17 studios régionaux», ajoute-t-il.

Des marges de manoeuvre

Les projets de réorganisation ont pour but d'éviter des coupes dans la production journalistique. Les économies doivent plutôt être faites dans les infrastructures.

Car la publicité baisse massivement et il faut faire des économies, avertit M. Marchand, qui rappelle que l'on a demandé à la SSR durant la campagne «No Billag» de se serrer la ceinture. Quant au reproche d'imiter la centralisation des médias privée, il est jugé «excessif».

Selon son directeur, la réorganisation de la SSR vise à libérer des marges de manoeuvre pour développer le terrain avec plus de correspondants qui soient capables de faire de la production multimédia. «Avec les politiques, nous avons peut-être des divergences sur les modalités alors que nous poursuivons finalement le même but», considère M. Marchand.

La SSR souhaite centraliser à Zurich les rédactions radio de la SRF, actuellement basée à Berne. Des craintes ont aussi été émises face à un transfert de Genève à Lausanne d'une partie de la production télévisuelle de la RTS. (ats/nxp)

Créé: 20.06.2019, 09h24

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.